• Le fameux lago Atitlan au Guatemala
  • Les plages de Santa Teresa au Costa Rica
  • Le Nicaragua et ses volcans
  • Le lago Yojoa et sa micro-brasserie au Honduras
  • Tikal et ses ruines Mayas au Guatemala
  • Une des nombreuses plages d'Amérique Centrale
La musique populaire

Au cours de notre séjour en Amérique Centrale, on a entendu à maintes et maintes reprises des chansons de Romeo Santos, Prince Royce ou encore Marc Anthony.

On a vite compris que la bachata c’est le rythme par excellence qui règne ici. Mais il est cocasse de constater que tous ces chanteurs viennent en réalité… des États-Unis.

Les grands titres de cet article
notre choix musical
pour cet article
http://8tracks.com/scrivv25/ay-vamos/player_v3_universal

2014 Canadian Weblog Awards winner
NOS AVENTURES EN LIVE
VIA FACEBOOK
LIKE NOTRE FAN PAGE
En fait, voyager en Amérique Centrale, c’est assez facile

Un an dans cette partie encore peu connue du continent Américain, un an de soleil et parfois de pluie, un an à perfectionner notre Espagnol, un an qu’on a adoré, un an qui vient à peine de s’écouler. Pour aider à planifier et à organiser votre prochain séjour en Amérique Centrale, on vous a préparé un résumé de l’essentiel de nos impressions par pays. Allez curieux, suis-le guide !

deco_carte_guatemala

Le Guatemala,
pour son authenticité

 

Tradition et culture 

On a adoré être entouré de gens habillés en vêtements traditionnels. Notre immersion en famille, nous a beaucoup appris sur les habitudes et les savoir-faire originaux de ce pays magnifique. L’héritage ancestral Maya est encore fort présent dans les pratiques courantes de la vie et on peut y voir de magnifiques ruines Maya.

Repas typique au Guatemala

Le moins cher 

En tant que le pays le moins cher de toute d’Amérique Central, le Guatemala nous a permit de prendre des cours d’Espagnol d’excellent niveau à un prix imbattable. La nourriture, les activités, le logement et les transports sont tous à des prix très bas comparés aux autres pays d’Amérique Centrale. 

 

Immersion et cours d’espagnol au Guatemala

 

Peu sécuritaire 

On a entendu beaucoup d’histoires vécues par des gens proches de nous. Allant du vol à l’agression, le Guatemala, et plus précisément la région autour du lac Atitlan, est une plaque tournante pour le trafic de drogue provenant de Colombie vers le Mexique. Cela entraîne une certaine délinquance au niveau des jeunes locaux qui vendent et hélas commencent à consommer plus régulièrement des matières illicites. Pour le touriste, les risques d’agressions sont présents, il faut être extrêmement vigilant. 

Découvrir le Guatemala par région

 


 

deco_carte_honduras

Le Honduras,
pour sa micro brasserie
 

 

Peu recommandable ? 

Au départ, la mauvaise réputation de ce pays ne nous a pas donnés envie de nous y attarder. Nous y avons passé seulement une semaine, au bord du lac Yojoa, dans un bed and breakfast/micro-brasserie. Construit par un Américain, ce petit havre de calme et de paix au bon goût houblonné nous a permis de recharger nos batteries et de partir à la découverte des oiseaux du coin à bord d’une barque rustique. Accompagnés de notre guide local, nous avons filé doucement sur les rives de ce grand lac où Maxime a pu nous y pêcher le repas du lendemain. 

Cette petite incursion au Honduras, nous a finalement donnés envie d’en découvrir d’avantage. Surtout après avoir rencontré d’autres voyageurs comme nous, qui y ont découvert des richesses incroyables et qui nous en ont parlé avec pleins étoiles dans les yeux. À bon entendeur, ce pays reste à découvrir.

Une micro brasserie au Honduras

 


 deco_nicanica

Le Nicaragua,
pour ses habitants et son environnement

 

Un accueil chaleureux

À peine, la frontière traversée, on s’est tout de suite senti à l’aise. Les gens dans le bus étaient sympathiques, ils voulaient foncièrement nous aider à trouver notre chemin. Le système de transports locaux est très accessible et facile à utiliser. Malgré que parfois, on reste encaqués pour la durée du trajet. On a fait de super belles rencontres avec des locaux Nica sympathiques, curieux et qui nous ont fait découvrir un pays riche d’enthousiasme et de jeunesse animée.

Le Nicaragua, une destination tendance 

 

Des activités diversifiées

Le Nicaragua, encore peu connu dans les pays européens, regorge d’activités en tout genre pour plaire à tous. Du canyoning en passant par le surf, le Nicaragua sait plaire aux jeunes voyageurs actifs. Mais c’est aussi, le pays du volcan. On peut faire l’ascension de volcans, soit pendant la pleine lune, soit pour y voir de la lave en ébullition, dormir sous tente au sommet ou même le redescendre en luge. Sa côte caraïbe permet quant à elle de faire de la plongée sous-marine et du snorkeling ou de se reposer sur une de ses îles paradisiaques en faisant du yoga, le matin et de faire la fête au Piña Colada dans une noix de coco, le soir. Pour les plus coriaces, on peut également partir en randonnée ou en canot pendant plusieurs jours dans une jungle luxuriante ou à la rencontre des crocodiles. Il y en a littéralement pour tous les goûts.

Volontariat au Nicaragua 

 

Peu dispendieux 

Relativement abordable, on peut facilement se loger pour 7$ en dortoir et manger un bon plat traditionnel pour 3$. Les transports en bus sont vraiment peu chers et permettre de se déplacer facilement à travers tout le pays. Pour comparer, les activités coûtent en général la moitié du prix de son voisin du sud, plus touristique, le Costa Rica.

Corn Islands, des îles paradisiaques au Nicaragua 

 


 

deco_carte_costarica

Le Costa Rica,
pour sa diversité naturelle
 

 

Des animaux et des paysages uniques

Des volcans fumants et des eaux sulfureuses, des bains de boue et des rivières turquoise, des plages de sable noir aux grosses vagues idéales pour les surfeurs et des eaux cristallines parfaites pour le snorkeling, de la jungle et des forêts de nuage, les paysages du Costa Rica sont uniques et très variés.

L’observation des animaux y est également très facile. Se faire réveiller le matin par une bande de singes hurleurs, qui reste assez fréquent, n’a pas de prix. Partis en bateau vers le Corcovado, on a eu la chance de voir de nombreuses baleines accompagnés de son lot de dauphins joueurs. Les lézards, les grenouilles et autres amphibiens ne se font pas prier pour montrer le bout de leur nez tant pendant les balades nocturnes qu’en plein jour. Nous avons également eu la chance de voir quelques paresseux chiller sur une branche et des toucans bruyants s’envoler à notre approche.

Que voir au Costa Rica

 

Américanisé 

Le revers de la médaille de ce magnifique pays est sa surabondance d’expatriés et de touristes. Essentiellement américains et canadiens, ils envahissent littéralement certains lieux qui étaient auparavant des petits havres de paix naturels. Maintenant, on y trouve des rues bordées de restaurants, une constance d’affiches énormes, qui vantent la beauté eco-friendly du pays et une platée d’attractions pour touristes à prix exorbitants.  

Le plus cher des pays d’Amérique Centrale, c’est le Costa Rica. Les restaurants ont bien compris le jeu, car avec une clientèle américaine, ils peuvent rajouter une taxe de 10% sur chaque addition sans aucune plainte. L’entrée de tous les parcs est payante, entre 10 et 20$ et pour avoir un guide, il faut compter entre 5 et 10$ par personne en plus. Un lit en dortoir revient entre 10 et 25$ la nuit. Les activités un peu plus originales, du style tyrolienne ou visite de sanctuaire d’animaux, tournent autour des 50$ par personne.

Ce qui nous a surtout surpris, c’est que les prix sont très élevés à comparer aux salaires moyens des locaux (environ 500$ par mois). On ne peut que présumer que la majorité de l’argent qu’on dépense au Costa Rica ne va pas nécessairement dans les poches des locaux, mais bien dans celles des investisseurs qui sont souvent expatriés. 

Malgré tout, si on cherche un peu, il est possible de se balader dans de très beaux endroits gratuitement et découvrir le pays de façon différente sans passer par toutes ces organisations qui se régalent dans notre porte-feuille.

 Organiser son voyage au Costa Rica 

 


 

deco_panam_02

Le Panama,
pour sa beauté peu développée

 

Iles paradisiaques

Le Panama regorge d’îles allant du petit îlot avec un cocotier aux plus grandes tout aussi magnifiques. Nous avons adoré l’archipel de Bocas Del Toro et ses isla Colon et Bastimentos; les San Blas et ses 378 îles de sable blanc; sans oublier les iles Perlas, dont celle de Contadora et enfin l’île Coïba qui est, à ce qu’on nous a raconté, le Galapagos du Panama.

 Le Panama, une destination à ne pas manquer

 

Les tribus ancestrales

Au Panama, on peut aller à la rencontre des Kunas dans les San Blas et des Emberas dans la région Darien. C’est tout simplement magnifique d’avoir la chance de rencontrer les habitants d’origines qui vous accueillent chaleureusement dans leur village, le temps de partager et vivre avec vous un petit bout de leurs traditions.

Dormir sur une île déserte, les San Blas 

Ça y est, on a réussi à te donner le goût de partir en Amérique Centrale !?

 

La suite de nos aventures
disponible sur Détour Local

Ne manque pas ça…

 

Les plages de Santa Teresa au Costa Rica
↪ La plage de surfeur de Santa Teresa au Costa Rica

Le fameux lago Atitlan au Guatemala
↪ L’impressionnante vue du lac Atitlan à San Pedro la Laguna au Guatemala

 Tikal et ses ruines Mayas au Guatemala
↪ Tikal, les ruines Mayas au Guatemala

 

Cet article t'a plu?

ABONNE-TOI


& reçois chaque mois les nouveaux articles, des updates de voyage, du contenu inédit etc...

contenu similaire qui pourrait t'intéresser...

Pour les commentaires, veuillez passer votre doigt/souris ici...

Pin It on Pinterest

Shares
Share This