• Le vélo reste une bonne alternative lorsqu'il n'est pas hors de prix ou mieux lorsqu'il est inclus dans votre hébergement
  • Le ceviche, plat typique d'Amérique Central et du Costa Rica également
  • Le traversier est parfois votre meilleur moyen pour rejoindre deux régions, vérifiez les horaires.
  • Le street-food est le moyen le plus abordable de manger au Costa Rica
  • Alizé et son sac à dos pratico-pratique
  • Avoir sa propre voiture, nous permet de sortir des chemins touristiques tracés et tomber des coucher de soleil inédit
  • Nous avons dormi dans tout genre d'endroit au Costa Rica
  • Un petit baffle est votre compagnon idéal pour la plage
  • Préparez votre masque et tuba pour les après-midi snorkeling
Baromètres des prix 2014

Una «cerveza» (bière) dans un bar coûte 1500¢ ou 3.30$ » 2.50€

Le pain en épicerie vous coûtera 900¢ ou environ 2$ » 1.50€

Pour exactement le même fromage cheddar de la marque Dos Pinos au Costa Rica (6$), vous payerez la moitié du prix au Nicaragua (3$)

Points abordés dans cet article
notre choix musical
pour cet article
http://8tracks.com/emapd91/en-mi-idioma/player_v3_universal

2014 Canadian Weblog Awards winner
NOS AVENTURES EN LIVE
VIA FACEBOOK
LIKE NOTRE FAN PAGE
Vous comptez partir au Costa Rica? Voici nos bons plans.

 

On vous fait aujourd’hui le portrait des différentes alternatives pour vous aider à organiser votre voyage au Costa Rica. Ayant vécu au pays des Ticos un peu à toutes les sauces, on vous donne nos recommandations pour bien préparer votre séjour. Que ce soit pour un voyage en mode sac-à-dos ou en mode un peu plus confortable, suivez le guide.

 

 deco_itineraire

1. L’organisation et l’itinéraire: par où commencer

 

> En mode sac à dos.

Avoir une idée de son itinéraire est toujours intéressant, mais on découvre aussi beaucoup en étant prêt à changer en dernière minute. Les conseils d’un voyageurs qui vient de vivre l’expérience de sa vie est souvent plus véridique et authentique que de lire les conseils parfois poussiéreux de n’importe quels guides de voyage.

Pour nous, ce qui a le mieux fonctionné était de se dresser une liste des choses qu’on voulait absolument voir et tourner le voyage autour de tout ça. Profiter quand on aime bien et passer au suivant quand c’est chiant, en gardant toujours un plan B au cas où. 

 

> En mode confort.

Nous avons également voyagé 3 semaines avec ma famille, celle d’Alizé. Bien organisé comme à son habitude, mon papa avait réservé à l’avance des vacances de rêve. Location d’une voiture pour six personnes et tous les hôtels dans lesquels nous allions logé par l’intermédiaire du site web de l’agence en ligne Tout Costa Rica. En fait, Tout Costa Rica, c’est Pierre, un français qui a commencé, il y a quelques années à proposer son aide et ses recommandations aux touristes francophones. Il propose également une liste d’hôtels et d’activités pour lesquelles vous pouvez acheter une carte vous donnant une réduction de 15%. 

Nous avons été super content du service offert et le recommandons fortement pour ceux qui aiment les valeurs sûrs et les voyages plus complexes, comme ceux en famille ou en groupe. C’est un bon point de départ qui permet de sauver beaucoup de temps de préparation.

La valse de la bonne saison

 

novembre – avril: saison sèche. La haute saison s’accorde avec le temps froid des nordistes du continent qui viennent s’y réfugier. Hausse des prix certaine.

 

temps des fêtes: super haute saison. À éviter du 15 décembre jusqu’à la 2e semaine de janvier, si vous avez le porte-monnaie frileux.

 

mai à mi-novembre: «green season». La saison des pluies au Costa Rica, mais qui reste la plus intéressante pour découvrir le pays. Tout est vert et tout est moins chère.

 

deco_valise1

2. À ne pas oublier dans ses bagages

1. Au Costa Rica, il y a des plages magnifiques mais également des forêts pluvieuses et des montagnes nuageuses.  Quelques soit la saison, on vous conseille de prendre quelques habits chauds (polaire, jeans, chaussettes) pour les régions en altitude et un manteau de pluie pour les régions pluvieuse comme Monteverde et sa forêt de nuage. Le Costa Rica n’est pas chaud partout!

2. Évidemment, prenez votre plus joli maillot de bain. Sinon deux. S’il vous reste de la place dans vos bagages, un masque et un tuba sont le must nec-plus-ultra pour les après-midi «snorkeling». 

3. Que vous soyiez ascendant homard ou peau de cochon, de la crème solaire de qualité, c’est essentiel. Le soleil tape dur, malgré votre égo de mâle, vous allez pleurer comme une fillette si vous oubliez de vous «crémer». 

4. Si vous voulez la jouer en mode parfait voyageur, des jumelles pour l’observation des animaux vous fera gagner en popularité lorsque personne ne trouve la bestiole qui se cache dans les buissons.

 

 deco_bus

3. Comment se déplacer selon ses envies et son budget

 

> En mode sac à dos: simple, les bus locaux.

Le réseau des bus est très bien développé, peu dispendieux et l’horaire reste assez respecté par les chauffeurs. Le Costa Rica étant traversé dans sa longueur par une grande chaîne de montagnes, il faut cependant repasser, dans la plupart des cas, par sa capitale San Jose, entre deux destinations.

De manière générale, il y a une compagnie de bus par destination et la station de départ varient en fonction de la région où vous désirez aller. Renseignez-vous auprès de votre hôtel, pour le où et le comment de votre bus. Au cas où, vous vous sentez plus «lousse» (tranquille) sur le budget, il y a l’option «shuttle» qui reste assez abordable et surtout sans tracas.

Les prix des bus sont assez intéressants et varient de 3 à 15$ le trajet. Pour vous situer, en août 2014, nous avons payé 11$ pour un trajet de 6h et environ 3$ pour 2h. C’est pas une règle d’or, mais ça vous donne une idée.

 

> En mode confort: louer une voiture.

La voiture In America, c’est la «freedom» machine et c’est valable aussi en Amérique Central. Elle vous permet de sortir des sentiers battus, de découvrir des chemins inconnus, mais aussi de vous embourbez dans des rivières que vous pensiez si facile à traverser. La règle à savoir, c’est qu’avec un modèle en dessous du 4×4, si vous voulez vous aventurer dans les chemins de terre en mode Indiana Jones, vous trouverez le temps long avec votre petit voiture abordable.

Mais tout dépend, à vrai dire, de votre itinéraire. Dès que vous sortez des routes principales, et surtout si vous voyagez en saison «verte» (des pluies), vous risquez de frapper un chemin ou même une rivière infranchissable. Il vaut mieux opter pour l’option 4×4, plus chère à la location et sur l’essence, mais qui vous permet d’arriver à destination.

Attention aux Arnaques!!

Nous avons entendu, à maintes reprises, la même histoire au sujet des agences de location de voiture qui vont doubler la facture de location, une fois sur place, en y ajoutant une assurance hors de prix.

 

En regardant en ligne, si vous trouvez des prix imbattables pour la location d’une petite jeep 4×4 au Costa Rica, c’est sûrement du: «viens chez moi, ensuite-je-te-ferai-payer-le-vrai-prix». Souvent, ils vous disent qu’il n’y a pas besoin de rajouter une assurance, que si vous payez par carte de crédit, c’est un service déjà couvert par votre carte. Mais Non!

 

Arrivé sur place, l’agence vous demandera de payer une assurance en plus qui coûte presque le même prix que la location en elle-même. Vous leur expliquerez alors gentiment que vous avez une carte de crédit, donc nul besoin de cette assurance onéreuse et inutile, mais malheureusement ça ne fonctionne pas comme ça au Costa Rica. Vous serez obligé de prendre l’assurance offerte par leur compagnie et si vous insistez et refusez leur assurance et souhaitez prendre le risque de voyager sans être assuré, ils vous demanderont de bloquer une somme astronomique (dans les environs de 8000$USD) sur votre carte de crédit, au cas où. On ne sait jamais!

 

On vous conseille donc de bien vous renseigner, avant de partir, des termes et conditions. Une confirmation par écrit (courriel) des besoins côté assurance, vous permet de rapidement voir ceux qui en veulent à votre porte-monnaie. Si le prix vous parait fort bas, il y a peut être quelque chose de caché sous ce prix séducteur.

 

 deco_dodo

4. Le choix du logement: l’art de gérer son budget

 

> En mode sac à dos.

Il y a des hostels (hôtel pour voyageurs à petit budget) un peu partout. L’offre est vaste et la qualité ou même la propreté des lieux l’est encore plus. Les prix varient entre 10 et 20$ par nuit par personne en dortoir et commence à 30$ par nuit pour une chambre double privée, souvent moins cher avec la salle de bain partagée. La tente et le hamac sont également des moyens à envisager pour les plus aventureux, selon la saison bien entendu.

De façon générale, il n’y a pas besoin de réserver à l’avance si vous êtes un petit groupe. Jusqu’à 3 personnes, vous trouverez facilement des chambres privées avec un lit double et un lit simple ou des lits libres dans un dortoir. Mais à partir de 4 personnes, on vous conseille quand même de passer un petit coup de fil ou d’envoyer un mail 2-3 jours à l’avance pour être certain qu’ils aient de la place, surtout en fonction de la saison touristique.

 

> En mode confort.

Les hôtels de plus haute gamme commencent aux environs de 45-50$ par nuit par chambre. Le petit déjeuner n’est pas toujours inclus dans le prix. On vous suggère de réserver à l’avance selon ce que vous trouvez d’intéressant sur internet, tout en vous gardant un plan B au cas où le malin photographe fait paraître l’endroit un peu plus haut que sa gamme actuelle.

 

 deco_bouffe

5. Le dilemme de la bouffe 

Plat typique et bouffe locale

Du riz et des haricots, voilà ce que mangent les locaux. Et quasiment à chaque repas!! C’est en quelques sortes, leur pain à eux. Que ce soit le matin mélangé ensemble ou à midi servit séparément, ils en mangent encore le soir avec un peu de viande, si les finances le permettent. Sinon, l’oeuf sur le plat remplacera la pièce de viande, mais le riz et les haricots seront toujours au rendez-vous.

Manger à l’extérieur

Le matin, le petit-déjeuner traditionnel commence généralement par des fruits et est ensuite constitué de Gallo Pinto (riz frit mélangé avec des haricots noir), d’un oeuf, de fromage sec et souvent accompagné des bananes plantains cuites dans l’huile. En fonction du restaurant, un «desayuno tipico» (petit-déjeuner typique) varie entre 3$ et 6$ américain.

Le midi, le repas local par excellence est le casado. Riz, haricot (je ne vous avais pas menti, on retrouve la pair à nouveau), salade et viande. C’est un bon repas complet qui ne fera surtout pas mal au porte-feuille. Généralement accompagné d’une boisson locale, les prix tournent dans les environs de 6$USD.
À découvrir également, le arroz con pollo (riz au poulet). C’est du riz sauté au poulet avec des légumes, un peu style paella ou encore, comme du riz cantonnais.

Pour ceux qui veulent varier l’offre du midi, le prix des restaurants dans les zones plus touristiques avec des plates plus internationaux commencent aux alentours de 12$ et peuvent monter jusqu’à 20-25$ pour une bonne pièce de viande.

 

Faire ses courses
Si votre hôtel le permet, vous pouvez aussi faire vos propres courses dans les différents supermarchés du pays. Du plus chic et plus cher jusqu’au moins chic et quand même dispendieux, voici la liste des endroits pour faire vos courses: 

1. L’Auto Mercado: Un magnifique supermarché totalement Nord-américain avec la climatisation dans le tapis et les rayons dignes de magazine de mode. Ils ont une section boulangerie très sympa et vous pourrez y trouver presque tous les produits dont vous pourriez avoir envie (sans gluten, fromage français, baguette croustillante, etc.).

2. Super Compro: Milieu de gamme. Les produits de base sont bien exposés, mais les frigos ne fonctionnent pas toujours bien. Vérifier les dates et surtout l’allure de ce que vous acheter, surtout si ça doit respecter la chaine du froid.

3. Pali: Le moins cher de tous. Les Pali (ou Maxi Pali: version plus grosse) vous offrent une diversité très faible de produits, mais qui satisferont vos besoins essentiels.

 

 deco_activites

6. Et les activités ?

 

Il faut savoir que l’entrée de presque tous les parcs est payante. Commençant à 10$ par personne, par jour, sans guide, nous avons même entendu dire que les prix allaient augmenter à 15$ au cours de cette année (2014). Conseil pour les groupes, essayez de marchander le prix de votre guide et surtout éviter de payer par personne. 

Pour les activités plus longues, plus spécifiques et plus sportives, les prix grimpent très vite. Une après-midi zipline (tyrolienne) commence à 25$ par personne et peut monter jusque 60$ dans les régions plus touristiques.  Une sortie en bateau pour voir les baleines tourne autour des 70$ par personne et une initiation à la plongée sous-marine est d’environ 150$ par personne pour la journée. De son côté, la location de la planche de surf coûte généralement 15 à 20$ la journée, sans les cours.

 

Le mot de la fin avant votre départ

Voilà! Vous savez tout. Vous êtes maintenant prêt à partir. Pour conclure, il faut se rendre compte que le Costa Rica est la destination la plus chère d’Amérique Central. Toutefois, ces installations touristiques sont impeccables et il ne faut pas oublier la beauté et la diversité des lieux que vous ne trouverez pas ailleurs. Avec une bonne préparation, vous devriez vous en sortir et apprécier ce que le pays a à vous offrir.

 

Et Pura Vida

la suite de nos aventures au Costa Rica
en live sur Détour Local

ne manque pas ça

 

Le street-food est le moyen le plus abordable de manger au Costa Rica
↪ Le street food est votre meilleur moyen d’épargner votre budget tout en mangeant bien

Avoir sa propre voiture, nous permet de sortir des chemins touristiques tracés et tomber des coucher de soleil inédit
↪ Avoir une voiture permet de sortir des sentiers battus et de chercher le bon «spot» coucher de soleil  

Cet article t'a plu?

ABONNE-TOI


& reçois chaque mois les nouveaux articles, des updates de voyage, du contenu inédit etc...

contenu similaire qui pourrait t'intéresser...

Pour les commentaires, veuillez passer votre doigt/souris ici...

Pin It on Pinterest

Shares
Share This