• Alizé et la nouvelle mascotte de Colibri Connexion
  • Effet bamboo pour vos menus? Rien de tel que du papier journal roulé!
  • L'arrière du décor des lampadaire de Casa Abierta, fait maison à 100%
  • Le coin créatif de la maison où toutes les idées sont possibles, s'ils sont réalisées
  • On peut sentir la chaleur des lieux et l'ambiance chill qui s'en dégage
  • Notre vaste chambre vintage avec une chaise berçante comme chaise de travail. Just in Nicaragua
  • Garfield, le mignon, toujours en quête d'affection
  • Le coin bande-dessinée chez Laurence et Xavier, de vrais belges!
  • La cours intérieure de notre magnifique demeure chez Colibri Connexion
  • La salle à manger extérieure, littéralement
  • Le chill place de Colibri Connexion à León au Nicaragua
  • Le mechoui de Nate l'australien et son sourire démoniaque
  • La nouvelle piscine creusée à la main de Casa Abierta
  • Notre groupe de joyeux volontaires à Colibri Connexion au Nicaragua
  • Est-il possible d'être moins mignon?
Le Service Volontaire Européen

Permet à des jeunes (entre 18 et 30 ans) de faire du volontariat dans un collectivité éligible au programme. 

De deux semaines à douze mois, vous pouvez partir un peu partout en Europe ou ailleurs.

Si le projet et votre candidature sont acceptés, l’ensemble des frais est couvert par la Commission Européenne. 

Pour plus d’informations, veuillez consulter leur site web

Le quotidien du parfait volontaire
  • petit-déjeuner réunion avec les autres volontaires du groupe
  • assignation des tâches à accomplir pour la journée
  • entre 4 et 6 heures de boulot maximum par jour
  • après-midi libre (weekend également, normalement)
  • souper et compte-rendu de la journée
  • en soirée, activités sociales avec le groupe ou la communauté locale
notre choix musical
pour cet article
http://8tracks.com/roodro/51-100-km-de-puro-sabor/player_v3_universal

2014 Canadian Weblog Awards winner
NOS AVENTURES EN LIVE
VIA FACEBOOK
LIKE NOTRE FAN PAGE

Volontariat, bénévolat, échange de services, mission à l’étranger, aide humanitaire, séjour linguistique, congés de solidarité, partir pour un mois, prendre une année sabbatique, faire un tour du monde, aider les locaux; jeunesse engagez-vous !

Pourquoi pas moi ?

 

La nouvelle tendance : voyager et faire du bénévolat

C’est littéralement la grosse mode : voyager et aider les autres. De notre génération, on est beaucoup à vouloir le faire. Rassembler ses affaires dans un sac à dos et partir aider la planète de préférence dans un pays chaud. C’est toujours plus facile de joindre l’utile à l’agréable! Entre des vacances alternatives et/ou un bien nécessaire existentielle sur le pourquoi du comment de notre vie, ce genre de nouveau happening social est en train de se créer une niche dans le marché du voyage.

On en voit de toutes les couleurs et de tous les styles. Comme de l’«éco-volontariat» ou du «wwofing alternatif», on utilise le concept pour parfois vous vendre au gros prix cette nouvelle façon de voyager. Certaines agences le font bien et d’autres moins. Mais comment faire au juste, pour trouver l’endroit idéal pour aider son prochain tout en voyageant? Notre destination coup de cœur à nous, pour ce genre de voyage, c’est le Nicaragua en Amérique Centrale. 

Lire l’article:
Que faire, que voir au Nicaragua

 

L’offre du volontariat au Nicaragua

Au Nicaragua, ce n’est pas le choix qui manque. Ici, c’est le bonheur du voyageur en quête d’aventures bénévoles. Le pays est hyper accueillant, le coût de la vie est dans les plus bas du continent, les problèmes de sécurité ne sont pas à craindre, les paysages sont dépaysants, le soleil est chaud, les pluies s’y font de plus en plus rares d’année en année, les activités sont diversifiées et stimulantes et, étant le 2e pays le plus pauvre d’Amérique, après Haïti, l’offre en aide sociale ne manque certainement pas. 

Plus précisément, la ville idéale pour se poser et faire du bénévolat au Nicaragua, c’est León. Car León, c’est la ville étudiante, grouillante, stimulante, émergente, animée et encore habitée par une majorité de locaux. En plus, elle est agréablement située à proximité de volcans, de plages et d’un centre historique coloniale magnifique. C’est le juste-milieu entre la ville un peu trop touristique de Granada et être perdue dans le bush d’une région lointaine. À León, vous pourrez vous divertir à souhaits, profiter des avantages touristiques de la région et y ajouter votre grain de sel en aidant directement la communauté locale. 

Lire l’article:
Nos bonnes adresses à Léon

 

Un cas concret : notre séjour chez Laurence et Xavier, les Belges de León

Nous avions au départ, prévu de rester un mois chez eux pour les aider à lancer leur nouveau projet de café/resto/hotel rassembleur d’initiative local et au final on est restés deux mois chez eux. Pour nous, ils sont le couple d’expatriés par excellence qui donne le goût de tout quitter, pour partir s’installer à l’autre bout du monde. Ils sont l’exemple parfait de réussite d’un projet de bénévolat qui fonctionne bien. Sans toucher dans l’over bureaucratie ou le fanatisme de la coopération internationale, ils développent à eux deux, des initiatives durables, locales et qui font participer un maximum de gens du coin. Ils sont honnêtes dans leur démarche, mais surtout, ils mettent à terme leurs idées de projet coûte que coûte.

Pour ajouter à leur détermination, ils ont également le «touché» pour mettre tout le monde à l’aise rapidement et nous donner la piqûre du Nicaragua. À peine arrivés, ils nous ont intégrés aux mœurs de la région, de leur vie de quartier tout en partageant leur vision du pays à travers beaucoup de discussions passionnantes autour de petits rhums de fin de soirée, telle une vraie famille nicaraguayenne. Sans aucune gêne, nous avons été, dès les premiers minutes, mis à l’aise dans notre nouvelle demeure temporaire.

Profitez-en et
faites-comme chez vous…

Dans un respect mutuel, l’ambiance qui règne dans leur maison coloniale, un peu à l’extérieur de León, est littéralement la raison principale qui nous a fait rester plus longtemps que prévu. Très proches de leur communauté, nous avons vraiment pu ressentir le diapason du rythme local. Nous avons eu la chance de découvrir les petits recoins de leur ville d’adoption que seuls les habitués connaissent. Nous avons refait le monde avec eux à maintes reprises autour de grands repas gastronomiques à coup de Toña et de Victoria (les bières locales). Tout ça, en célébrant un travail de coopération bien fait, qui nous a apporté une satisfaction marquante de vraiment pouvoir changer le monde à notre façon.

 

Leur projet :  Casa abierta (maison ouverte)

Si vous vous cherchez un projet de volontariat au Nicaragua, on vous recommande fortement de prendre contact avec Laurence du projet Casa abierta par le site web workaway sur lequel ils explique leur initiative et ce dont ils ont besoin.

 

Son initiative privée a pour but de connecter entre eux toute personne, association ou organisme de León qui tente d’améliorer le monde, un petit geste à la fois. Chaque personne pourra ainsi faire sa part, comme celle de l’histoire du Colibri. Elle est votre point de départ pour trouver l’information essentielle à la réussite de votre prochaine mission volontaire au Nicaragua.

 

Pourquoi ça en vaut vraiment la peine ?

Faire des échanges de services et du bénévolat tout en voyageant, c’est pour nous la meilleure façon de voyager qui soit. Quand on trouve un projet qui nous tient vraiment à cœur, la balance travail-voyage qui s’installe naturellement, nous permet de découvrir la région sous un oeil totalement différent que celui du tourisme traditionnel. Elle nous permet de prendre plus de temps pour s’imprégner des lieux, des gens et des mœurs, tout en tentant de laisser notre petite touche personnelle à la fois. L’art de la réussite est de trouver le bon point d’équilibre qui nous permet de profiter pleinement de notre séjour, au point de vue touristique, tout en s’harmonisant aux rythmes et savoir-faire locaux. 

Lire l’article:
Voyager et faire du bénévolat, nos bons plans

 

Des relations amicales durables

Ce que nous adorons également, c’est l’esprit de famille et les rencontres inoubliables que nous tissons avec nos hôtes et les autres volontaires qui jalonnent notre parcours. Ils sont plus que des simples rencontres de voyages, ils deviennent en quelques sortes notre nouvelle famille ambulante. Ce sont des liens forts et durables qui nous permettent en quelques sortes de sortir du mode de vie nomade et éphémère pour retrouver une certaine routine de vie sociale en communauté.

Sans oublier, que du point de vue pratico-pratique, ce genre de rencontre, possible grâce au quotidien du volontariat (et à la durée d’engagement également), nous permet de visiter le pays en plus grand groupe. Ce qui diminue très souvent les coûts par personne, tout en rendant l’expérience bien plus agréable. 

 

Se donner une chance d’apprendre sur soi-même

Ce qu’il faut aussi considérer, c’est que le volontariat ou le bénévolat en voyage, nous permet de développer certaines passions ou envies enfouies, sans le risque de l’échec ou du manque d’expérience. À chaque fois, la situation aidant, on se donne la chance d’essayer de nouvelles choses qui nous ont toujours intéressés, mais qu’on n’a jamais pris le temps de développer «à la maison» pour diverses raisons.

Que ce soit par manque de temps ou autres, sur la route si l’intention est là, rien ne peut vraiment nous empêcher de travailler sur ces petites vocations personnelles vu notre situation temporaire. Et parfois, sans le vouloir, ça débouche sur quelque chose de plus grand. Que ce soit de la fabrication de fromage artisanale jusqu’à la conception d’un mobilier écolo ou l’exploration d’une nouvelle technique d’agriculture, le bénévolat nous ouvre des opportunités insoupçonnées beaucoup plus que ce qu’on peut s’imaginer au départ. Aider, au final, ça donne des ailes !

 

Alors curieux, qu’attends-tu pour partir toi aussi faire du bénévolat à l’autre bout du monde ?

 

la suite de nos aventures au Nicaragua
prochainement sur Détour Local
tu ne veux pas manquer ça!

 

Notre vaste chambre vintage avec une chaise berçante comme chaise de travail. Just in Nicaragua
↪ notre grande chambre à León chez Colibri Connexion

 La cours intérieure de notre magnifique demeure chez Colibri Connexion
↪ la superbe maison coloniale de Xavier et Laurence

Le mechoui de Nate l'australien et son sourire démoniaque
↪ Nate, un volontaire Australien et son super méchoui du dimanche à la finca 

Cet article t'a plu?

ABONNE-TOI


& reçois chaque mois les nouveaux articles, des updates de voyage, du contenu inédit etc...

contenu similaire qui pourrait t'intéresser...

Pour les commentaires, veuillez passer votre doigt/souris ici...

Pin It on Pinterest

Shares
Share This