• Alizé déguste un raspado, glace pilée au sirop
  • Trek Telica, Nicaragua
  • Randonnée vers le Telica, un volcan encore actif
  • Notre campement lors de l'ascension du volcan Telica
  • Volcan Telica, Nicaragua
  • Le maison de style coloniales
  • Las penitas, plage à 30 min de Leon
  • Manger en rue dans la ville de Léon
  • Match de base ball à Léon
  • Balade dans la ville à la recherche des églises
  • Les rues de Léon au Nicaragua
  • Se déplacer en bus local à Léon
  • La cathédrale de la place centrale de Léon
  • La Olla Quemada, le meilleur bar de Léon au Nicaragua
  • Dégustation de variados à Léon
  • Fresque sur la révolution
Une ville d'histoire

León est la deuxième plus grande ville du Nicaragua, après la capitale de Managua.

La ville a été fondée par les Espagnols et son nom complet est (tenez-vous bien…) León Santiago de los Caballeros.

Pour bien préparer son voyage au Nicaragua
  • On vous recommande fortement le site web de ViaNica qui est très bien fait et qui regorge d'informations pertinentes (et peu documenté ailleurs) pour organiser votre prochain voyage à León ou au Nicaragua.

notre choix musical
pour cet article
http://8tracks.com/gee_24/bachata-mix/player_v3_universal

2014 Canadian Weblog Awards winner
NOS AVENTURES EN LIVE
VIA FACEBOOK
LIKE NOTRE FAN PAGE

La destination tendance de l’année, notre coup de cœur éternel d’Amérique Centrale, c’est le Nicaragua. Et notre ville favorite du pays, c’est León. Jeune et dynamique, cette ville étudiante est vivante, endiablée et grouillante d’énergie positive. Pleins de locaux sympathiques, de bons restaurants peu dispendieux, c’est le point de départ pour de nombreuses excursions sportives. Sans aucun doute, León est un immanquable du Nicaragua.

 

 

deco_se-deplacer-leon-nicaragua

Transport vers León

Se déplacer au Nicaragua est assez simple lorsqu’on comprend les différents moyens de transport disponibles. 

Tout d’abord, toutes les auberges de jeunesse proposent des minis-bus privés réservés aux touristes. Facile, mais plus couteux, vous serez certain d’arriver à destination sans soucis, mais sans histoire de parcours (parfois, nos meilleurs souvenirs). Les taxis se feront aussi un plaisir de vous emmener d’une ville à l’autre. En 2014, le trajet Managua vers Léon coûtait environ 50$USD.

Les minis-bus locaux sont les mêmes petits vans utilisés par les compagnies privées, mais cette fois-ci, ils sont remplis de locaux. La capacité « normale » est de 12 passagers, mais parfois, pour notre pur bonheur, le chauffeur pousse sa chance jusqu’à 15 passagers. Un peu serrés, ça reste toutefois très confortable comparer au Guatemala où là, ils utilisent littéralement les moindre recoins du bus. Les chauffeurs roulent assez rapidement, mais leur conduite n’est pas insouciante. Le seul problème vraiment, c’est qu’ils ne partent qu’une fois le bus rempli. Et ça, ça peut prendre du temps.

Pour les « grandes jambes » de ce monde, le premier siège de derrière, vis-à-vis de la porte coulissante en entrant dans le bus est votre St-Graal. En plus, vous pourrez déposer votre sac facilement à côté de vous une fois la portière refermée. Attention cependant à la réouverture…!

Les chicken bus ou « bus scolaire américain repeint aux couleurs locales » font également de nombreux trajets, mais prennent beaucoup plus de temps, car ils doivent s’arrêter dans tous les petits villages et pour les personnes qui souhaitent monter sur les bords des chemins. 

Les différents trajets possibles vers León

 

» MANAGUA – LEÓN : des minis-bus partent régulièrement depuis la gare de UCA (Universidad de Centro America, on la prononce OU-KA) et pour la modique somme de 3$USD, vous arriverez en trois heures à destination à la gare près de la place du marché Subtiava à Léon. 

 

» ESTELLI – LEÓN : des shuttles et des chickens bus partent de la gare du nord et le trajet dure également 3h. Il est fort probable que vous deviez attendre longtemps que le bus se remplisse, car le trajet est moins populaire en dehors des heures normales de boulot.

 
» GRANADA – LEÓN : vous devrez couper votre trajet en deux et faire un arrêt à Managua pour changer de bus. Pour le tronçon de Granada à Managua, on vous débarquera à une autre gare beaucoup plus chaotique (marché Roberto Huembes aussi appelé Mercado Central) que celle de la UCA (la plus agréable pour aller à Léon, l’autre terminus pour León se nomme Mercado Israel, mais il est bordélique). Pour la transition entre les deux terminus, le plus simple et de loin, le plus rapide, c’est le taxi. Pour les courageux, demander dans le bus le numéro et l’endroit du bus local qui fait la transition, on vous aidera certainement. En bus local, entre les deux terminus, veuillez compter 1-1h30.

 
» SAN JUAN DEL SUR – LEÓN : il n’y a pas non plus de trajet direct. Vous devrez obligatoirement vous arrêter à Managua et parfois même changer de bus à Rivas. Comptez une bonne journée avec tous les transferts. On vous recommande de faire une escale à Granada (sans trop s’y attarder) pour une nuit. Cela coupe le trajet en deux et reste beaucoup plus soutenable, surtout en période de forte chaleur.

  

deco_se-reposer-leon-nicaragua

Où dormir à León ?

 

❂ POUR LES PETITS BUDGETS :

Nous avons adoré l’hôtel Tortuga Booluda. Tranquilles et calmes, les chambres privées sont propres et spacieuses et dans le dortoir, chaque lit à son ventilateur individuel. Ils offrent des pancakes aux bananes (à faire soi-même), du café et du thé gratuitement tous les matins. Il y a également un bar self-service avec un système de confiance pour le paiement des consommations. Très sympa et très pratique !

Nous avons entendu aussi beaucoup de bien de l’hostel Lazy Bones qui a une piscine réservée à ses clients. Pour les plus fêtards d’entre vous, le party hostel Big Foot est le point de rendez-vous des Australiens et des Américains surfeurs qui parcours l’Amérique Centrale. On le mentionne non pas parce qu’on l’aime bien, mais plutot pour mentionner que malgré la popularité de cet hostel, León cache des trésors moins dispendieux et beaucoup plus agréable (pour votre sommeil et le rapport qualité/prix de vos dépenses) pour y passer la nuit.

 

❂ POUR LES BUDGETS MOYENS ET LES PETITES FAMILLES :

L’hôtel Casa Santiago offre une belle alternative avec des chambres double, triple et quadruple très confortable ainsi qu’une cuisine partagée. Elle se situe un peu à l’écart du centre de la ville, mais très facilement accessible à pied. Les aires communes, ou plutôt les chaises berçantes, sont très sympathiques.

 

❂ POUR LES GROS BUDGETS OU CEUX QUI VEULENT IMPRESSIONNER LEUR DOUCE :

Azul Hotel est une boutique hôtel superbement décoré avec une belle piscine moderne et un délicieux restaurant. Vous êtes certain de marquer des points auprès de votre douce moitié avec ce choix d’hôtel !

 


deco_se-nourrir-leon-nicaragua

Où manger à Léon ?

 

❂ EN RUE :

Sur les coups de midi, des vendeurs de rue proposent un large choix de lunch local à un prix très intéressant. Le plus souvent, on retrouve du poulet accompagné de riz et d’un petite salade de choux. Simple, bon et léger sur le budget.

Pour le goûter, laissez-vous tenter par des mangues vertes découpées et épluchées que l’on vous sert avec du sel et du piment, une vraie belle découverte. C’est aussi le moment d’essayer les raspados, une montagne de glace pilée arrosée de sirop de dulce de leche ou d’un sirop rouge fruité. Ou encore un petit sac de chips de bananes plantains accompagné de sa salade de choux vinaigrée (la combinaison est étrangement délicieuse). Pour les moments snacks à León, ce n’est pas le choix qui manque.

(mais, on vous a gardé le meilleur pour la fin) Le meilleur snack santé en Amérique Centrale, ce sont les batidos (smoothies). Et à León, il ne faut surtout pas manquer le délicieux bar « chez Siembras & Cosechas » qui fait des jus de fruit et de légumes pour tous les goûts. 

En soirée, derrière la cathédrale, pleins de petits stands offrent différentes sortes de viande grillée accompagnée de salade et de divers légumes panés ou cuits. Assis sur des tables en plastiques, c’est l’occasion de ressentir le pouls local, de balbutier les quelques mots que vous connaissez en espagnol et de faire de belles rencontres avec vos voisins de table.

 

❂ AU RESTO :

Pour un délicieux petit déjeuner, on vous conseille El Desayunazo qui offre des superbes gaufres et des petits-déj traditionnels délicieux. Notre préféré reste le gallo pinto (riz avec des haricots noirs) accompagné de huevos rancheros (œufs au plat avec un sauce tomate épicée). Un vrai rrrrréégal !

Pour le midi, Casa Abierta offre un bon choix de sandwichs originaux, des paninis, des salades ainsi que des plats chauds fait avec des produits locaux, souvent bio, à déguster au bord de la piscine (accessible pour les clients gratuitement ou généralement pour la modique somme de 2$). Ils ont également une boutique qui vend des produits équitables faits pas des artistes et producteurs locaux.

Pour ceux qui sont en manque de produits européen, la boulangerie et restaurant Pan y Paz, tenue par des Français, fait des bons sandwichs au fromage de chèvre et des pâtisseries de style français quasi comme à la maison.

Pour le soir, le restaurant Carnivoro est un must pour manger un bon steak. Vraiment un incontournable des fans de viande ! Le restaurant de l’hôtel Casa Azul avec sa petite carte surprenante offre des produits très frais et délicieux. Un peu en dehors de la ville, mais accessible en bus, le meilleur restaurant de León, Campestre Habana, est tenu par un Cubain qui offre une cuisine apprêtée avec amour de son pays natal et surtout des cocktails à tomber par terre.

 


deco_sortir-faire-la-fete-leon-nicaragua

Où sortir à León ?

Le bar de l’hôtel Via-Via tenu par une Belge est un endroit typique de rendez-vous pour les différents volontaires qui travaillent un peu partout à Léon. C’est un bon point de départ pour une soirée endiablée. 

The place to be pour danser la salsa, écouter de la bonne musique et rencontrer des locaux, c’est la Olla Quemada (marmite brûlée). Ce bar organise des soirées spéciales tous les jeudis avec concerts live et tous les mardis des soirées salsas où se retrouvent les étudiants ainsi que les expatriés des environs. 

Pour ceux qui souhaitent continuer à danser lorsque les bars ferment leur porte, l’after-hour Camaleon vous en fera voir de toutes les couleurs jusqu’aux petites heures du matin. 

 

 
deco_se-balader-leon-nicaragua

Que voir à Léon ?

Pour les sportifs de salon, León, c’est l’endroit où vous devez aller assister à un match de base-ball. C’est la ville où Pedro Martinez a fait ses débuts (l’ancien lanceur des Expos de Montréal). Pour vous sentir bien immergé dans la culture locale, rien de tel que d’assister à un match de leur sport national. Moi qui ne suis pas trop sport, je me suis beaucoup amusée. Surtout avec un Maxime qui essayait, tant bien que mal, de m’expliquer les moindres subtilités du sport.

Pour les plus studieux, le musée de la révolution qui se trouve dans la résidence de l’ancien maire est dédié aux sandinistes. Vous aurez droit à votre guide privé qui vous expliquera l’histoire du mouvement politique (en espagnol ou en anglais) et vous emmènera sur le toit d’où vous pourrez prendre de merveilleuses photos de la ville de León. Le musée des légendes et traditions, quant à lui, raconte les différentes histoires qui peuplent la ville de Léon. Accompagné d’un guide, vous pourrez découvrir des marionnettes grandeurs natures qui représentent les différentes légendes de la ville. 

Pour les artistes, la fondation Ortiz Guardian présente de nombreuses œuvres européennes et latine américaine. Situé dans des vieilles maisons traditionnelles, vous pourrez vous reposer à l’ombre dans les différents jardins intérieurs. Idéal lors des forts moments de chaleur d’après-midi.  

Pour les fashionistas, León est la ville pour faire les boutiques. Il y a des échoppes de fringues à chaque coin de rue. Après une longue journée shopping sous le chaud soleil sec du Nicaragua, il faut aller profiter de la piscine du restaurant Casa Abierta tout près de la cathédrale et derrière l’hôpital. 

À León, on retrouve également un cinéma qui passe tous les nouveaux films à l’affiche. Faites-vous plaisir en soirée et aller voir un film accompagné d’un énorme hot-dog ou d’un gros bol de popcorn. 

Finalement, pour se balader tranquillement et découvrir tous les recoins de la ville de Léon, nous vous conseillons de partir à la recherche de toutes ses églises (on en dénombre plus de 20). Nous avons passé une très belle journée à en faire le tour, et même si vous n’êtes pas religieux (nous ne le sommes pas) ça vaut le détour. De plusieurs styles très différents, elles sont toutes intéressantes au niveau de leurs détails architecturaux et dans leur histoire. Cette visite vous permettra également de vous perdre doucement dans les petits quartiers moins touristiques. Pour 2$, vous pourrez monter sur le toit de la cathédrale et profiter d’une magnifique vue des volcans des alentours.

Nos églises préférées à ne pas manquer sont la cathédrale de León, la Iglesia El Calvario, la Iglesia La Recoleccion et la Iglesia de San Juan Bautista de Subtiava. Une autre alternative balade à León se fait dans le très beau jardin botanique, qui met en scène les différents milieux ambiants naturels présents au Nicaragua.

 

deco_autour-de-leon-nicaragua 

Que faire aux alentours de León ?

 

RANDO – tout plein de randonnées sur des volcans se font à partir de León. Les organisations Quetzaltrekker et Sonati proposent toutes les activités sportives et natures dont vous rêvez : des balades d’une journée, des randonnées de plusieurs jours avec une nuitée au sommet, la descente du volcan Cerro Negro en luge et j’en passe. Le petit plus, c’est que tous les bénéfices engendrés par ces organismes sont versés à des associations de la ville qui aide les enfants. Les guides qui vous accompagneront sont tous des bénévoles, étrangers majoritairement, qui donnent de leur temps pour la cause et pour l’opportunité de monter tous les volcans de la région.

HISTOIRE – les ruines de León Viejo (16ème siècle). Ce site est le seul sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO du Nicaragua et est l’un des plus anciens regroupements coloniaux espagnols des Amérique. Bien que ce soit des ruines, le site est somptueux. C’est un endroit qui permet d’en apprendre davantage sur le passé colonial du pays.

PLAGE – vous devez passer une journée plage à Las Peñitas. Encore peu connue, seulement à 30 minutes de bus de Léon, cette très belle plage est l’endroit idéal pour se rafraîchir. Vous pouvez y prendre des cours de surfs, faire des balades à cheval sur la plage ou encore une excursion en bateau dans la mangrove. Pour ceux qui souhaitent y passer une nuit, on vous conseille l’hôtel Barca de Oro et ses superbes cabanes écologiques en bambou sur pilotis. La terrasse du restaurant / bar est également un incontournable du coin. Pour s’y rendre, allez jusqu’au bout du chemin, littéralement.

 

deco_faire-benevolat-leon-nicaragua

Faire du bénévolat à León

Il y a un nombre incalculable d’associations dans la ville de Léon. Que ce soit pour s’occuper d’enfants, donner des cours d’anglais, travailler dans une ferme ou encore guider des touristes, vous y trouverez certainement votre bonheur.

Nous avons travaillé comme bénévole pour l’association « Colibri Connexion » qui aide et met en relation les bénévoles et les associations. En cherchant sur leur site, vous trouverez toutes les offres disponibles dans la ville de León. Par ailleurs, ils sont, eux même souvent, à la recherche de gens pour les aider à tenir leur café équitable « Casa Abierta », pour mettre à jour leur site web ou pour les aider dans leur propre ferme. 

Pour ceux qui souhaitent être guide de randonnée sur les volcans, il faut contacter Quetzaltrekker ou Sonati. Il est préférable de s’y prendre à l’avance, le succès de ces deux entreprises rend les places disponibles pour volontaires plus rares, voir impossible, à court terme.

Voyager et faire du bénévolat : nos bons plans

 
Alors curieux, on t’a un peu donné le goût d’aller à León ?

La suite de nos aventures au Nicaragua
très bientôt sur Détour Local

Ne manque pas ça !

 

 Trek Telica, Nicaragua
↪ Randonnée vers le volcan Telica avec nos gros sacs remplit d’eau pour 2 jours.

Se déplacer en bus local à Léon
↪ Prendre le bus locaux est le meilleur moyen de faire de belles rencontres

Match de base ball à Léon
↪ Le base-ball est le sport national au Nicaragua. Ici, le stade municipal de León.

Cet article t'a plu?

ABONNE-TOI


& reçois chaque mois les nouveaux articles, des updates de voyage, du contenu inédit etc...

contenu similaire qui pourrait t'intéresser...

Pour les commentaires, veuillez passer votre doigt/souris ici...

Pin It on Pinterest

Shares
Share This