• La savane typique de la Tanzanie
  • À moins de deux mètres, il vaut mieux resté dans le Jeep
  • Vue du port de Dar es Salaam, vue du toit de l'hotel Kempinski
  • Sur le trajet de train entre Mbeya et Dar es Salaam avec les vendeurs ambulants sortant de nulle part
  • Vue de notre cabine de train, les pyasages défilent sous nos yeux
  • À l'arrière d'un camion, perdu au milieu du bush, mieux vaut relaxer et admirer la vue
  • La sortie du MV Liembe porte parfois à confusion. «Mais qu'est-ce que tu veux?»
  • Colline tout près de Kigoma dans le nord-ouest de la Tanzanie
  • Le Lushoto et ses montagnes d'Usambara, vraiment différent de la métropôle
  • Végétation floriante sur les nombreuses collines de Lushoto
  • Magnifique contraste des montagnes et de la savane tout près d'Arusha
  • Visite d'un orphelinat pour une séance photo pour un organisme humanitaire
  • Notre groupe de joyeux lurons pour un safari dans le parc Selous
Quand visiter la Tanzanie?

La meilleure période pour visiter la Tanzanie, c’est pendant la longue saison sèche de mai à octobre.

En novembre et décembre, c’est la petite saison des pluies. Tandis que janvier, février et mars sont généralement des mois plutôt secs.

Éviter les mois de mars et avril, ils correspondent à la grosse saison des pluies avec des pluies torrentielles qui inondent les rues des villes et bloquent certaines routes d’accès aux différents safaris. 

notre choix musical
pour cet article
http://8tracks.com/barbarasusy/africa/player_v3_universal

2014 Canadian Weblog Awards winner
NOS AVENTURES EN LIVE
VIA FACEBOOK
LIKE NOTRE FAN PAGE
Découvrir la Tanzanie autrement

 

Après avoir passé six mois à travailler à Dar Es Salaam et à nous balader dans tout le pays, voici notre top 5 des choses à ne pas manquer en Tanzanie.

 

1. Week-end dans les montagnes verdoyantes d’Usambara% cliquer ici pour visiter Lushoto

deco_lushoto

La chaleur de la métropole vous étouffe? Vous n’en pouvez plus de passer d’une zone d’ombre à une autre? Partez pour un long week-end à Lushoto. Ces villages de montagne ont tout pour vous redonner le sourire et vous faire découvrir une autre facette de la Tanzanie. 

 Visiter Lushoto

 

2. Faire le Grand Tour de la Tanzanie & le Lac Tanganyika% cliquer ici pour découvrir le Lac Tanganyika

Lac Tanganyika

Pour les plus aventureux, il est possible de faire un magnifique tour du pays (environ trois semaines), en utilisant presque tous les moyens de transport disponibles dans le pays. De Dar es Salaam, remontez vers Mwanza, jusqu’aux abords du lac Victoria. Puis, direction Kigoma afin d’embarquer sur le MV Liembe. C’est un vieux bateau allemand qui permet de traverser le lac Tanganyika dans toute sa longueur. Arrivé à destination, dans le sud du pays, partez à la découverte de Mbeya et de ses plantations de café. Terminez cette belle aventure et rentrez en train couchette jusqu’à Dar Es Salaam.

Visiter le Lac Tanganyika

 

3. Festival des musiques du monde Sauti Za Busara% cliquer ici pour danser à Zanzibar

deco_sauti

En février, festival à ne pas manquer, Sauti Za Busara (Son de Sagesse) c’est quarte (4) jours pour découvrir les meilleures musiques africaines du continent. African music under African skies. Découverte de la ville de Stone Town, dégustation de plats provenant de partout en Afrique et musique enivrante en continue. Un must à ne pas manquer si vous êtes dans les environs de la Tanzanie en février.  

Visiter Zanzibar

 

4. Choisir le meilleur parc national pour faire son safari% cliquer ici pour traquer les animaux de la savane

deco_selous_serengeti

Des safaris en veux-tu en voilà! La Tanzanie est reconnue pour ses animaux sauvages et ses parcs nationaux. Comment choisir son safari dans cette profusion de propositions? Nous vous avons préparé un comparatif des avantages et inconvénients des grands parcs connus et des plus petits/plus intimes, mais qui sont tout aussi intéressants.

Visiter Selous & Serengti

 

 

5. La face cachée de la métropole% cliquer ici pour se balader à Dar es Salaam

deco_dar

Grande métropole de Tanzanie, Dar vous propose différentes activités à découvrir pour quelques jours de transit et plus. Plages paradisiaques, îles désertes, restaurants du monde et vie nocturne animée, pas moyen de s’ennuyer. Karibu Bongo! Bienvenue en Afrique!

Visiter Dar es Salaam

 

 

6. Les informations pratiques sur le Kilimanjaro % extra bonus

deco_kili

L’immanquable classique de la Tanzanie, c’est la montée du Kilimanjaro. De notre point de vue, il est préférable de se renseigner et de réserver son trek sur place et non à distance sur le Web. Vous sauverez ainsi au moins 30% des coûts. On vous propose plutôt ici toutes les informations pratiques qui ne vous sont souvent pas mentionnées préalablement, afin d’organiser et surtout de réussir votre escalade sur le toit de l’Afrique.

Tout d’abord, dans l’ordre d’importance, si vous désirez réussir la montée il faut avoir:
1. un très bon moral (80%)
2. de l’endurance physique (15%)
3. et du cardio… (5%)
L’adaptation à l’altitude, ça se confirme sur place…

deco_kilimanjaro_tips

Voici notre top 10 des choses qu’on ne vous dit pas toujours et qui sont indispensables à la réussite de la montée.

 

1. Sac à dos organisé = maintient de l’équilibre mentale

L’efficacité à se retrouver dans son bordel en montagne, dans une petite tente souvent partagée, devient une nécessité qui aide à garder le moral. Nous suggérons de séparer votre équipement (par type de vêtement et article) dans plusieurs sacs transparents pour faciliter le repérage et aussi pour éviter qu’il soit mouillé en cas de pluie.

… pour la nuit: Sac de couchage, pyjama, bonnet, chaussette de laine

… pour le jour: vêtements de montée, trousse sanitaire, collation, médicaments, carnet de notes, etc.

… pour la montée de nuit: vêtements plus chaud genre polaire ou veste en plume, bonnet et gants chauds, pantalon doublé, etc.

 

2. Des petites gâteries pour soi et pour les troupes…

Il ne faut pas sous-estimer les bienfaits sur son moral et aussi sur celui de ces comparses de déguster un bonbon (ou dextrose énergie) lentement en marchant. C’est une récompense quotidienne qui fait du bien à l’âme. Il est tout à fait délicieux de voir sourire son sherpa (guide) lorsqu’on sort de sa poche le fameux petit sac de bonbon.

 

3. Prévoir sa trousse sanitaire

Avoir toujours à portée de main dans un petit sac de plastique sa trousse sanitaire. C’est-à-dire : papier de toilette (duquel retirez le rouleau de carton pour limiter la grosseur) et lingette ou purell (produit désinfectant sans rinçage). Ce qu’il faut comprendre ici c’est qu’on doit toujours être prêt. L’envie d’uriner en montagne est assez impressionnante, surtout si on prend du diamox (servant au mal de montagne).

 

4. Le choix vestimentaire est cruciale:

Il faut prévoir suffisamment, mais pas trop de vêtements, dû à la limite de poids pour vous et vos porteurs. Il faut donc choisir selon la qualité et l’utilité des vêtements. Le linge technique a l’avantage d’être très efficace et plus léger.

 

5. Prévoir un petit carnet pour prendre des notes en cours de route. La mémoire est une faculté qui oublie.

 

6. Avoir un appareil photo qui se glisse bien dans la poche (le plus léger possible avec un bon zoom).

 

7. Mettre ses vêtements du lendemain à l’intérieur de son sac de couchage le soir. Ainsi le matin venu, vous apprécierez cette douce chaleur. Les nuits sont froides dans les hauteurs.

 

8. Durant le trek, l’eau doit être purifiée et elle a souvent un goût bizarre. Le gatorade ou powerade (boisson énergisante en poudre) est très efficace au niveau du goût et de l’énergie. Préparer les quantités d’avances et les mettre dans des petits sacs de plastiques.

 

9. Un entraînement quelques mois avant est un must

Vous pouvez monter des escaliers, faire du jogging ou de la marche rapide, organiser un entraînement en salle quelques fois par semaine et faire l’ascension d’au moins une montagne avant le départ. Il est nécessaire de préparer son corps à la montée et pour les marches de longues durées.

 

Petit bémol, l’entraînement ne permet pas nécessairement la réussite de votre montée, mais ça rend le voyage beaucoup plus agréable. La récupération, après chaque jour de montée, se fait beaucoup plus rapidement et aide à ne pas ressentir les raideurs musculaires. Ce qui, en soi, est très bon pour le moral et le moral, c’est 80% la cause de votre future réussite.

 

10. Prévoir le dernier blitz.

La montée ultime vers le sommet se fait de nuit. C’est aussi le point le plus froid de la montée. Il faut toutefois éviter de trop s’habiller en partant. Il est préférable d’ajouter des couches de vêtements au fur et à mesure qu’on avance.

À lire: Récit d’une ascension du Kilimanjaro par Piotr

Bref, on vous conseille de vous organiser à l’avance, car une fois rendu sur place, toute l’énergie qu’on peut économiser, vous sert à garder le moral et à réussir votre défi personnel… Soit l’atteinte du Kilimandjaro.

Merci tout spécial à Suzanne Dion pour l’aide apportée à cet article

 

Cet article t'a plu?

ABONNE-TOI


& reçois chaque mois les nouveaux articles, des updates de voyage, du contenu inédit etc...

contenu similaire qui pourrait t'intéresser...

Pour les commentaires, veuillez passer votre doigt/souris ici...

Pin It on Pinterest

Shares
Share This