• Max et ses niaiseries dans les îles Lofoten
  • Selfie d'Alizé à Santorini en Grèce
  • Alizé qui fait la belle devant un petit village français
  • Ah que c'est beau l'amour...
  • Photo officielle à l'Oktoberfest à Munich, Allemagne
  • Camping improvisé sur l'île de Traena, Norvège
  • Que de jolies yeux...
  • Petite soupe délicieuse à la Chico dans les iles Lofoten, Norvège
  • Photo officielle au pied du rocher Percé au Québec
  • Sur l'île de Traena pour l'annif de Max
  • Ombre concept!!! Tellement fou, tellement nous...
  • Alizé dans le Nord de la Norvège avec Gunn et Ole Johnny
  • Alizé le matin, parfois elle boude!!
  • Le saut classique en Norvège
  • Ah le voyage...! Ça sent bon
  • Exploration urbaine de la ville d'Alizé: Bruxelles
  • Max et son ami le poisson
Petit compte-rendu chiffré

Ouf! Ça donne 1 086 jours sur la route à dormir ensemble dans le même lit ou presque (2 nuits seulement à dormir dans la même maison, mais dans un lit différent).

Nous avons parcourus ensemble un total de 19 pays (et oui, on voyage lentement!!!).

Mais surtout nous avons fait des centaines de rencontres fabuleuses…

notre choix musical
pour cet article
http://8tracks.com/walkonsunshine48/travelin-songs/player_v3_universal

2014 Canadian Weblog Awards winner
NOS AVENTURES EN LIVE
VIA FACEBOOK
LIKE NOTRE FAN PAGE
Les gens pensent parfois que les personnes qui voyagent à long terme fuient quelque chose, rejettent la société et qu’ils ne veulent pas assumer leur responsabilité.

 

Nous, on pense autrement…

La société en soi n’est pas négative, bien au contraire, mais je n’aime pas ce qu’elle induit. Comme le fait de devoir absolument rentrer dans le moule. Il faut me comprendre, elle n’est pas non plus contre les gens nomades et alternatifs. C’est seulement plus compliqué pour ces gens qui veulent vivre selon une autre réalité d’y trouver leur route, leur place à eux.

En fait, le problème c’est qu’on ne rentre dans aucune case, aucune norme et que tout semble a priori plus compliqué. Depuis qu’on a pris la décision de s’écarter du chemin tout tracé qui nous était offert, on se doit d’être certain de la direction que l’on prend, car à la moindre embuche, le rappel à une vie plus simple, et déjà définie dans son ensemble, remet les fondements de notre aventure en question. Cette nouvelle route ne possède aucun support réel ou panneau d’indications pour nous aider en cas de pépin, mais le trill de définir quelque chose de nouveau, de différent, de rafraîchissant, pour nous et pour les autres, nous pousse à continuer de plus belle.

Le voyage, au départ, c’est partir à la recherche d’une certaine liberté qu’on a perdu à l’intérieur de soi ou qu’on n’a tout simplement pas encore trouvé. Lorsqu’on s’approche de celle-ci, on se rend compte qu’elle n’a pas un lieu ou une forme précise, qu’elle se promène partout, sans contrainte à la recherche d’une oreille qui voudrait lui porter attention. Et ce, que ce soit à la maison ou à l’autre bout de la planète. Alors, le voyage ne serait-il pas simplement une façon différente de voir les choses, de remettre en question les fondements de notre quotidien et de dire oui! aux changements?

 

Expérimenter une autre réalité

Il y a toujours eu des gens avec des idées différentes qui souhaitent vivre leur vie comme bon leur semble. Sans suivre le trajet établit par la bienséance, ils veulent simplement expérimenter le monde. Le monde comme eux le voient, avec toutes ses richesses et toutes ses saveurs. Vivre en harmonie avec ce que le monde a à nous offrir, voilà la motivation suprême qui nous pousse quotidiennement à avancer. Pour moi, l’aventure c’est devoir prendre ses responsabilités et assumer ses envies jusqu’au bout, pour ne pas, un jour, se dire qu’on aurait tellement dû le faire. Vivre sans regrets et garder ses ambitions, sans se laisser distraire par les gens qui ne nous comprennent pas. Pour accomplir de grandes choses, pour soi ou pour les autres, il faut toujours être un petit peu fou et inconscient à l’intérieur. C’est ça la beauté de l’aventure…!

Le monde tel qu’il est aujourd’hui avance vers une uniformisation. On peut avoir tout partout, voir tout partout. Ce « standardisé » n’est qu’apparence, car si on gratte un peu plus, si on cherche, on se rend compte que les gens sont toujours fiers d’être uniques, d’être originaux et de pouvoir se différencier des autres. D’avoir ses propres traditions, ses croyances, ses coutumes alimentaires, ses contes, ses légendes, ses histoires et plus encore. Chaque région, chaque ville, chaque village, chaque famille et chaque personne reste à découvrir. Chacune d’entre elle a des spécificités et une richesse propre qui mérite qu’on s’y attarde un instant afin de mieux comprendre l’uniformité qui nous rassemble tous. Rendre l’humain à l’humanité, voilà notre quête qui continue…

Les destinations s’enfilent à chaque jour qui passe et de plus en plus, nous cherchons ce retour précieux à la terre, cette recherche d’authenticité, du vrai et du local. Et ça continue…

Et vous?
Ça vous dit quoi tout ça…?!

 

La suite de nos aventures,
en live via Détour Local

Ne manque pas ça…

 

a_maxbellefleur_compterendu_14_04
↪ Chico dans ses plus beaux habits en Norvège

Sur l'île de Traena pour l'annif de Max
↪ Le lèchage de la joue de Chico, sport favoris d’Alizé

 Le saut classique en Norvège
↪ Le fabuleux saut classique dans toute sa grâce…

Cet article t'a plu?

ABONNE-TOI


& reçois chaque mois les nouveaux articles, des updates de voyage, du contenu inédit etc...

contenu similaire qui pourrait t'intéresser...

Pour les commentaires, veuillez passer votre doigt/souris ici...

Pin It on Pinterest

Shares
Share This