• Plade de Mikadi Beach en bordure de Dar es Salaam
  • Toit de palapa idéal pour une sieste d'après-midi
  • Escapade rafraîchissante à Mikadi Beach, Dar es Salaam
  • Mzungu Kichaa et sa bande à Triniti
  • Rythmes et chaleurs à Dar es Salaam
  • Osez vous aventurer dans les bars musicaux de Dar es Salaam
  • Soul, funk, Dar es Salaam style!
  • L'ambiance festive et compactée lors d'une soirée The Beat @ Triniti
  • Triniti Crew lors d'une soirée musicale
  • Petit souper de Noël offert dans n'importe quel bar d'expatriés de Dar es Salaam
  • Fin de soirée après les célébrités à Triniti, Dar es Salaam
  • Vue du toit de l'hôtel Kempinski à Dar es Salaam
  • S'installer à l'abris du soleil et siroter un petit drink; rien de tel
  • Petite hutte où passer la nuit aux rythmes des vagues
  • Un des nombreux palmiers sur la plage de Kigamboni
  • Le centre-ville de Dar es Salaam
Particularités de la métropole

marchés: deux incontournables s’offrent à vous dans le centre-ville. Le Kariakoo Market, pour les produits divers et le Fish Market, pour le poisson frais. Arrivez tôt le matin et surtout n’apportez que l’essentiel. Gare à vos poches!

bouffe de rue: il faut sans exception essayer un Mishkaki (brochette de viande),  Nyama Choma (viande de chèvre), Kangas (bout de viande sec) ou autres délices de chemin. 

bières locales: le tout bien accompagné soit d’une Kilimanjaro, d’une Safaris, d’une Serengetti ou de la très populaire Tusker bien fraîche.

notre choix musical
pour cet article
http://8tracks.com/fakeplasticryan/afrika/player_v3_universal

2014 Canadian Weblog Awards winner
NOS AVENTURES EN LIVE
VIA FACEBOOK
LIKE NOTRE FAN PAGE
Ville grouillante, multiculturelle, parfois suffocante, mais différente et unique en son genre.

 

deco_dar

Dar es Salaam, l’incontournable de Tanzanie 

Dès les premières secondes, dès les premiers pas à l’extérieur de l’aéroport Julius Nyerere, on comprend très rapidement l’ampleur  du changement climatique qu’on est sur le point de vivre. Humidité abondante, chaleur oppressante: bienvenue à Dar es Salaam. De la cohue visuelle aux aberrations routières démesurées, tous les signes sont présents pour nous faire remarquer qu’on vient de débarquer dans un endroit singulier. Avec la saveur locale et le rythme effréné de son centre-ville en passant par une péninsule majoritairement blanche, expatriée et un tempo plus pole pole (lent), Dar es Salaam se définit à partir de ces teintes antinomiques.

Le centre-ville de Dar es Salaam se nomme Kariakoo et il sera un point de repère incontournable pour tous vos transports maritimes et terrestres. Havre du tout croche et du dépaysement total, il faut toutefois oser s’y frotter, de jour de préférence. Tout ce qui touche la gastronomie, les sorties et le magasinage (shopping) ça se passe sur la péninsule d’Oysterbay (au nord-est) ou aux abords de Kariakoo, mais rarement dans son centre. 

 

Saviez-vous que…?

La majorité des feux de circulation à Dar es Salaam ne fonctionne pas. Les fréquentes coupures électriques font que la majorité des grandes intersections fonctionnent sans l’aide de signaux lumineux. Une masse plus imposante d’automobiles s’accumulent en direction est-ouest, et bien, le mouvement du trafic changera en conséquence. Que ce soit pour un coin de rue standard, jusqu’aux grands boulevards à quatre voies, la même règle s’applique. S’il y a un plus grand nombre d’automobilistes qui veulent circuler, ils circuleront. Si vous êtes chanceux ou si la situation devient bordélique, une présence policière se pointera le bout du nez, à reculons, pour tenter de rétablir la situation. Dans un chaos de clameur, de klaxons et d’interruptions, il faut suivre le rythme de cette grande valse routière si on veut espérer arriver un jour à destination. Le trafic et les congestions sont des supplices quotidiens à Dar es Salaam, il est donc primordial d’embarquer rapidement dans la danse et de ne pas trop réfléchir aux conséquences. 

 

Un peu plus sur Dar es Salaam

Outre la surabondance exigée du swahili d’origine ancestrale, tantôt sous influence arabe, tantôt colonisé par les Allemands, ce sont finalement les Anglais qui y imposeront leur langue. Facilitée et généralisée par une initiative éducative du Président Nyerere, la langue de Shakespeare est devenue prédominante et la plus utilisée à travers le pays. Sa récurrence permet également l’union des différentes tribus et engendre même un sentiment de fierté globale dans le pays. La religion tant qu’à elle reste accrochée à chacune de ses colonisations; un peu moins d’un tiers animiste (esprit, rituels et chamanisme), un peu plus d’un tiers islam et un tiers chrétien. Beaucoup plus sécuritaire que sa voisine du nord (Nairobi, Kenya), Dar es Salaam profite d’un boum économique et d’une forte croissance touristique depuis l’ouverture du pays dans les années 1990. Oubliez les clichés de l’Afrique pauvre et dépourvue, ici on est fiers et on tente à sa manière de tirer son épingle du jeu.

Icone Culinaire Dar es Salaam

Dar es Salaam: sa diversité culinaire

Ancien comptoir de l’esclavage et plaque tournante du commerce, grâce à son port maritime, Dar es Salaam est une ville cosmopolite. Son immigration de longue date offre une variété de saveurs internationales. En passant des arômes d’un restaurant italien par le luxe d’un japonais, tout en explorant les subtilités d’un libanais ou en s’initiant aux rites d’un éthiopien, vos papilles ne peuvent que se régaler à Dar es Salaam.

Votre meilleure source d’information pour faire voyager vos papilles reste TripAdvisor. Il est préférable de choisir parmi une liste prédéterminée de restaurants avant de s’aventurer dans la jungle urbaine. Malgré la sécurité du pays, Dar es Salaam ne fait pas exception. Il est fortement conseillé, voir même obligatoire de se promener soit en taxi ou en badjadj dès la tombée de la nuit. Du coup, votre exploration gustative doit être un tant soit peu organisé. 

Ceci étant dit, après avoir tenté l’expérience obligatoire et accommodante de votre restaurant d’hôtel, vous devez explorer la diversité culinaire de Dar es Salaam. Votre séjour en sera enrichie à tous les points de vue et vous pourrez par la même occasion tâter le pouls nocturne de la métropole. La bouffe, c’est votre meilleure introduction à Dar es Salaam. N’hésitez pas à demander les bons plans du moment à votre serveur ou vos voisins de table, car c’est l’information la plus profitable que vous recevrez. Et s’il vous plait, soyez indulgent avec le service, vous n’êtes plus à la maison, il faut s’adapter aux coutumes et aux rythmes locaux

 Musique Icone Dar es Salaam

Dar es Salaam: son ambiance musicale

La peau du ventre bien tendue, il ne faut pas oublier de nourrir votre appétit musical. Outre l’omniprésence des prestations asphyxiées de covers musicaux revisités, dans la grande majorité des restaurants touristiques, la scène musicale de la capitale nécessite une exploration plus approfondie. Oubliez un peu le Bongo Flava, les chanteurs en ligne dignes d’un concert amateur embarrassant et optez plutôt pour un concert original et surtout artistiquement plus intéressant. 

Osez vous aventurer dans des endroits tels que Triniti Bar, qui offre, entre autre, une explosion musicale une fois par mois à travers l’initiative The Beat. Ce culte musical mensuel regroupe et partage la crème underground de la nuance sonore Tanzanienne. L’ambiance de ce lieu emblématique de la péninsule d’Oysterbay est le lieu de rencontre idéal pour tous les expatriés et locaux qui désirent s’évader aux rythmes d’une soirée bien remplie. 

L’Alliance Française propose également, à intervalles réguliers, des concerts découvertes. Pour découvrir des musiciens locaux ou de passage, pour admirer des expositions de photos originales ou pour s’initier au swahili, l’Alliance Française de Dar es Salaam est le centre culturel de la ville. 

Pour les téméraires de sensations nocturnes, une fois par mois, la métropole se laisse embarquer dans la folie d’un Full Moon Party (soirée pleine lune). Aux dernières informations, si vous désirez danser jusqu’aux petites heures du matin sur des rythmes endiablés de DJs provenant des quatre coins du monde, le Mediterraneo Lounge est l’endroit par excellence pour vous en faire voir de toutes les couleurs. Sur les bords d’une plage avec vue sur le centre-ville de Dar es Salaam, animé par les cracheurs de feux et les touristes enthousiastes s’invitant mutuellement dans la piscine centrale, vous pourrez, pour l’instant d’une soirée, expérimenter l’intensité vibrante de la jeunesse urbaine. 

Icone Plage Dar es Salaam 

Dar es Salaam: ses évasions paradisiaques

Finalement, pour vous évader de la cohue citadine, rien de tel que de lézarder au soleil tout en s’en mettant plein la vue, grâce aux plages situées à moins de trente (30) minutes du centre-ville de Dar es Salaam.

Nos premiers choix, tant grâce à l’inertie des lieux qu’à l’atmosphère atypique, sont les plages de Kigamboni. Dans cette banlieue de Dar es Salaam, accessible facilement par la plus courte traversée de bateau de Tanzanie, on retrouve deux plages avec bar, restaurant et même logement disponible. Kipépéo ou Mikadi Beach sont tout simplement des petits coins de paradis, où tout en douceur, on se laisse bercer dans les hamacs au bord de l’eau sous un parasol en palapa (toit fait de feuilles de palmiers). Il est possible (et plus que souhaitable) de dormir dans une petite cabane sur pilotis, à même la plage, rythmé toute la nuit par le son de la mer. L’endroit est idéal pour s’évader et déconnecter du monde pour quelques jours.

En deuxième place, on retrouve deux (2) îles désertes de sable blanc et à l’eau turquoise accessibles seulement en petit bateau de pêcheur. Avec quelques cocotiers offrant le répit volontiers au soleil de plomb Tanzanien, vous pourrez déguster du poisson grillé, fraichement pêché, et vous reposer aux abords d’une nature vierge. Pour rejoindre l’île de Bongoyo, les départs se font du centre commercial Slipway sur la péninsule d’Oysterbay et celle de Mbudya à partir de l’hôtel White Sands à Kunduchi en banlieue nord de Dar es Salaam. Il est également possible de dormir sous tente pour ceux qui veulent prolonger le plaisir.

 

Bref, malgré que votre séjour dans la métropole ne soit pas toujours un choix, vous constaterez rapidement qu’il est impossible de s’ennuyer à Dar es Salaam.

Cet article t'a plu?

ABONNE-TOI


& reçois chaque mois les nouveaux articles, des updates de voyage, du contenu inédit etc...

Les Bonnes Adresses

Triniti

Restaurant & Hotel | 60$USD | ♥♥♥♥♥
Erica : +255(0)769 628 328 |  triniti.co.tz

Triniti est un petit coin de tranquillité à seulement 10 minutes du centre-ville de Dar Es Salaam. Une ambiance familiale et une bouffée d’air, Karibu Triniti.

Zuane

Restaurant Italien | 8$USD | ♥♥♥
T: +255 222 600 118 | Site Web

Zuane vous offre la meilleure option pizza de la ville. Sans équivoque, si vous salivez d’envie d’un repas comme à la maison, les saveurs de ce délice italien, vous comblera de bonheur. Choisissez une place à l’extérieur, l’ambiance est plus agréable.

Rohobot

Restaurant Ethiopien | 9$USD | ♥♥♥♥♥
T: +255 713 764 908  |  rohobot.com

Rien à voir avec la Tanzanie, mais un incontournable en terme de qualité/prix et expérience culinaire. Le mieux est d’y aller en groupe et de partager tout sur une crêpe géante. Attention! Certains piments sont vraiment forts, votre estomac vous le fera sentir le jour suivant.

contenu similaire qui pourrait t'intéresser...

Pour les commentaires, veuillez passer votre doigt/souris ici...

Pin It on Pinterest

Shares
Share This