• Leur belle ferme
  • Vue sur les vignes
  • Préparation à base de sureau
  • Tartinade de bleuets
  • Le verjus, produit phare
  • le laboratoire
  • Johanne et Pierre, au fil du vent
confiture vs tartinade

Johanne, notre hôte, c’est l’experte en tartinades.

Elle nous a expliqué, et c’est bon à savoir, que la différence entre une confiture et une tartinade, c’est le taux de sucre qui est généralement plus élevé que le taux de fruits dans les confitures.

Contrairement aux délicieuses tartinades, tel que celles offertes Au Fil du Vent, qui contiennent plus de 72% de vrais fruits.

Le Grand Tour du Québec
notre choix musical
pour cet article
http://8tracks.com/loseanhour/spring-cleaning/player_v3_universal

2014 Canadian Weblog Awards winner
NOS AVENTURES EN LIVE
VIA FACEBOOK
LIKE NOTRE FAN PAGE

11 jours, 1242 kilomètres, 3 régions et que du bonheur

Au Québec, on aime explorer, goûter, essayer et réinventer. On adore parler de bouffe, s’inviter à souper, essayer pleins de nouvelles recettes, se faire séduire par de la cuisine tendance à la télé, mais sur une base quotidienne, on constate que ça semble plus difficile que l’on croit de s’alimenter localement. En dépit de tous les efforts, le système n’est tout simplement pas conçu pour nous faciliter la vie.

 

Le retour de la bouffe locale

Cependant, le tout est peut-être sur le point de changer. Une forte volonté au local se fait sentir un peu partout en province, malgré la rigueur de la réglementation et de la bureaucratie gouvernementale québécoise. L’appréciation de la bouffe de qualité, revient de plus en plus dans les discussions, malgré la différence de prix assez imposante parfois. De façon générale, il s’agit de trouver la façon abordable et pratique d’apporter tous ses beaux produits d’ici dans vos assiettes, peu importe si vous habitez le Plateau à Montréal ou la rue Laurier à La Tuque, sur une base journalière, du lundi au dimanche, sans vider vos poches ni les leurs.

 au fil du vent

 

Une petite production de qualité

Toutes ses fabuleuses discussions commencèrent par un retour à la terre, à quelques sorties d’autoroute de Montréal, dans la région de la Montérégie, chez nos hôtes d’ Au Fil du Vent à St-Jacques-le-Mineur. Est-ce que ce petit village vous dit quelque chose ? Nous non plus. Perdu entre les terres noires des maraîchers et l’omniprésence des terres franches où se multiplient l’industrialisation des plans de maïs et de blé, nous avons fait la connaissance de nos hôtes Johanne et Pierre, deuxième exploitation de notre projet de faire le tour du Québec à la rencontre de producteurs locaux.

Simple et agréable, dans leur maison de rêve, ce fut dès les premiers instants une merveilleuse rencontre motivante et inspirante, malgré notre différence d’âge. Ce sont deux baby-boomers passionnés, deux mordants de la vie qui n’ont pas peur de sortir du lot et d’affirmer une façon plus équitable de vivre leur quotidien. Ici, on fait attention à ce qu’on trouve dans son assiette et ça commence par des produits qui poussent dans leur petit lopin de terre (petit, si on compare à l’immensité agricole qui les entoure).

Considérant l’importance de la rentabilité en agriculture, ici on transforme une petite production afin de lui donner une valeur ajoutée primordiale à la survie du projet. On y retrouve des confitures soigneusement conçues pour mettre vos papilles en extase, des produits d’autrefois revisités comme le verjus et d’autres produits simples, mais irrésistibles comme des épices aux piments Gora ou des sirops délicieux qui s’apprêtent à plusieurs sauces. Ici, la rigueur envers la qualité des produits et l’innovation face aux nouvelles façons de faire sont à l’honneur.

Le verjus est le jus acide extrait des raisins n’ayant pas mûri (dit aussi raisins verts). Il peut remplacer le jus de citron ou le vinaigre dans les vinaigrettes, les moutardes, dans la préparation des plats de viande ou de poisson et, dans la préparation de sauces. Il s’utilise également pour le déglaçage. Source: Wikipédia

La vie à la ferme aujourd’hui: comment trouver l’équilibre

Nos deux agriculteurs nouveaux genres prennent toutefois le temps de s’arrêter et de profiter de leur nouvelle vie rurale. Car, selon eux, être agriculteur ne doit pas rimer avec surcharge de travail et absence de congés. Avec une bonne organisation des tâches, des formations continues qui aident à mieux faire, un travail efficace, rigoureux et des choix orientés sur ses capacités et intérêts propres, il est plus que possible d’avoir une vie épanouie à l’extérieur de sa terre. Racheter une petite terre et revenir à un rythme de vie, non pas plus lent, mais beaucoup plus significatif, voilà leur philosophie.

Bienvenue Au fil du vent

 

Réaliser ses rêves avant la retraite

Ce couple dans la fin cinquantaine, a toujours rêvé d’avoir une terre, de s’éloigner de la ville. Mais comme la vie nous embarque tous, ils avaient des prêts bourses à rembourser, du boulot à chercher, des enfants à élever. Lui, fils de la campagne souhaitait trouver une terre à bois, elle, fille de la ville, regardait toutes les annonces profitables et intéressantes avant leur départ à la retraite. C’est de cette façon qu’ils tombent sous le charme d’une ancienne ferme complètement rénovée sur une terre de (9) neuf hectares. Ils l’achètent la journée même. De là, se met en place un projet de vie nouveau et qui changera tout.

Ils retournent la terre, la travaillent pour qu’elle redevienne fertile après des années de culture intensive de maïs. Ils y plantent des vignes, des myrtilles, du sureaux et peu à peu l’espoir d’une bonne terre renait. Pour compléter le tout, ils suivent des formations continues et finalement, après (4) quatre ans sur leur nouvelle terre, Johanne décide d’arrêter son travail d’éducatrice pour se consacrer à 100% au projet et à l’élaboration des produits de sa ferme. Pierre quant à lui, travaille toujours comme chercheur à l’université la semaine tandis que ses weekends sont consacrés à l’exploitation. Ils ont encore dû attendre un an de plus afin d’obtenir les permis nécessaires à la commercialisation et également pour finaliser les recettes des produits. Ils sont depuis plus de deux ans lancés sur le marché et leur affaire roule à merveille. Le produit transformé leur apporte une valeur ajoutée qui leur permet l’équilibre et la rentabilité

Pleins d’idées nouvelles, très engagés, ils n’ont peur de rien. Toujours à la recherche d’améliorations, ils aiment comprendre la base, la science qui se cache derrière le produit. Analyser le ph (taux d’acidité) et connaître le brix (taux de sucre) permet de comprendre et de corriger le goût. Détenteurs de trois subventions, ils restent au courant de l’actualité. Un couple en constante évolution qui n’a pas peur de mettre les mains à la pâte.

 deco_thermo

Une belle rencontre

Autour de bons repas concoctés par notre hôte avec des produits provenant essentiellement de leur ferme ou de commerces voisins, on a lancé les débats. Très engagée dans différents projets, Johanne a partagé avec nous ses observations et quelques inquiétudes. Leur maison et leur terre ayant presque doublés de valeur en quelques années, ils ne seraient même pas capable de se l’acheter aujourd’hui, «alors imaginez pour les jeunes couples qui rêve de campagne et de simplicité» -nous dit-elle.

Quelle est la solution à cette augmentation du prix de la terre? Comment permettre à ces petites entreprises de survivre entourées de toutes ces fermes rodées à la rentabilité? Voilà les questions qui l’inquiètent pour le futur de cette tendance au retour à la terre, surtout pour les jeunes. L’achat local, n’est lui non plus pas toujours facile. «Il n’est pas toujours facile de fournir les grandes villes et d’avoir une diversité de produits pour concurrencer les grandes enseignes.» Il faut aussi être pluridisciplinaire: être agriculteur, producteur, fabricant, vendeur, designer, faire sa publicité, le suivi après-vente et j’en passe, sont des expertises diverses qui ne sont pas à la portée de tous et surtout pas reposantes, dans une et même semaine de boulot. 

La solution?

Où se trouve le juste milieu? Comment sensibiliser les gens? Voilà toutes des questions qui nous ont allumées pendant ce beau weekend en Montérégie. Philosophie et partage d’idées sont les maîtres mots de cette expérience. Mais surtout, s’il y a une chose à retenir dans l’histoire de Pierre et Johanne, c’est qu’il n’y a pas d’âge pour réaliser ses rêves et changer le monde à sa façon.

Ça vous interpelle tout ça?
On veut vous entendre dans les commentaires…

 

Suivez nous sur Détour Local
Rencontre de producteurs Québécois

 

Le verjus, produit phare
↪ Leur produit vedette, le Verjus. Une façon de cuisiner à l’ancienne avec ce produit unique

Vue sur les vignes
↪ Petit espace foyer extérieur avec vue sur la terre, idéal pour l’apéro de fin de journée

Leur belle ferme
↪ Magnifique petite maison de ferme à quelques kilomètres de Montréal, à l’abri de la ville 

Cet article t'a plu?

ABONNE-TOI


& reçois chaque mois les nouveaux articles, des updates de voyage, du contenu inédit etc...

Recette Maison
Granola maison
Pour 6 pers
Imprimer
Prepa
5 min
Cuisson
45 min
Total
50 min
Prepa
5 min
Cuisson
45 min
Total
50 min
Ingredients
  1. 675gr de gros gruau d'avoine
  2. 130gr de miel
  3. 125gr de cassonade
  4. 65gr d'huile de tournesol
  5. pincées de cannelle, muscade & gingembre
  6. quelques noix, amandes et raisins secs
Instructions
  1. Mélanger le tout sauf les raisins secs.
  2. Répartir sur un plaque allant au four.
  3. Cuire au four préchauffé à 310°f (four à convection) et 385°f (four ordinaire) pendant 45min en mélangeant toutes les 15min.
  4. Rajouter les raisins secs après la cuisson.
Notes
  1. Cette recette peut servir de base pour réaliser des bars de céréale.
  2. Ajouter 3 tasses de céréales type rice crispies
  3. 1 1/4 tasse de sirop de maïs
  4. 3/4 de tasse de beurre de cacahuètes fondu
  5. 1/2 tasse de pépite de chocolat
  6. Etaler le tout sur une plaque, laisser sécher puis découper en bars
Détour Local http://detourlocal.com/

contenu similaire qui pourrait t'intéresser...

Pour les commentaires, veuillez passer votre doigt/souris ici...

Pin It on Pinterest

Shares
Share This