• La campagne Québécoise
  • Pleine lune au Québec
  • Rue du Québec
  • faire du stop au Quebec
  • Le pouce au Canada a rend heureux
  • Vieux camion abandonné dans la forêt
  • vignes que nous avons nettoyée
  • Alizé qui tend le pouce
Bon à savoir

Faire du stop au Québec est interdit sur les autoroutes. Vous pouvez  cependant vous installer dans les accès d’entrée sans problème.

Beaucoup gens ont pratiqué ce moyen de transport dans leur jeunesse, étant très populaire à l’époque et ils seront certainement les premiers à vous embarquer. Préparez-vous à de longues discussions passionnées. Ça leur rappelle beaucoup de souvenirs

Info Pratique pour faire du Pouce (comme le disent les québécois)
  • Le site web, le pouceux, offre beaucoup d'informations indispensable pour bien organiser son voyage.
  • Le livre Volkswagen Blues de Jacques Poulin, un classique, vous donnera certainement envie de découvrir le Québec autrement.
  • Annick Marie, une québécoise, partage ces aventures en stop autour du monde sur son blog.
  • Ludovic Hubler a fait le tour du monde en stop.
notre choix musical
pour cet article
http://8tracks.com/pathwayalexander/huge-indie-road-trip-mix-music-for-random-people/player_v3_universal

2014 Canadian Weblog Awards winner
NOS AVENTURES EN LIVE
VIA FACEBOOK
LIKE NOTRE FAN PAGE

À la découverte du Québec Authentique sur le pouce (en stop)

Depuis quelques temps, à l’étranger, plusieurs questions me reviennent sans cesse par rapport à mon Québec. Honnêtement, à chaque fois, je reste confus. À vrai dire, j’ai beaucoup de difficultés à donner une bonne réponse remplit de fierté et d’originalité.

Quel est votre plat traditionnel ?
Quel est l’alcool typique ?
Et c’est quoi vos produits du terroir ?

 

On entend beaucoup parler des fromages d’ici ou du porc du Québec, grâce à leur marketing assez intensif, mais qu’en est-il de la situation globale méconnue? Qu’est-ce qu’on produit de bon au Québec? Outre la poutine, le pâté chinois et la tourtière de grand-maman, quelles sont nos fiertés culinaires? De cette confusion, parsemée d’une dose d’ignorance indésirable, nous avons décidé de remédier à la situation. deco_patepoulet

Le projet: 1 mois, des rencontres et des saveurs

En escale au Québec l’année passée, on me disait partout que le mois de novembre était le pire mois de l’année, et bien, c’était le moment de prouver le contraire. Pourquoi ne pas profiter de l’occasion, de cet arrêt au Québec, pour mener à terme une petite enquête, une exploration culturelle et savoureuse.  

 

L’idée simple, mais originale: rencontrer des producteurs québécois d’un peu partout, chez eux, dans leur patelin et de vivre à leur façon pour quelques jours. Le tout dans le but d’en apprendre un peu plus sur leur réalité, leur origine et leurs merveilleux produits.  

 

Sans fla-fla, un peu à l’improviste, nous partons, Alizé et moi, caméras sur le dos à la rencontre du Québec Authentique. Le Québec des saveurs, de la production locale, de l’initiative coopérative, de gens passionnées et des rencontres à l’état brute. Un à un, dans leur environnement, on veut vous faire découvrir le Québec vu par ceux qui vous remplissent le bedon avec des produits bien de chez nous et vous pourrez, à votre tour, être mieux armé pour répondre à ces fameuses questions!  

 

Merci tout spécial à Terroir et Saveurs qui ont cru en notre folle aventure et qui nous ont aidé à dénicher des producteurs hors pairs. 

 deco_fleurlys

 

L’aperçu des régions: nos premières impressions

Sur la route du Québec, entre le pouce et la neige, les rencontres spontanées et les accueils chaleureux, le projet prend tranquillement forme. On réalise de plus en plus, que chaque région possède sa propre saveur, son goût unique. Entre les montagnes enneigées des Chics-Chocs, les vallées romantiques de Charlevoix et l’aspect paisible de la vie à la campagne de Bellechasse, on en apprend beaucoup sur les gens d’ici.

 

La réalité du stop au Québec

Premier constat

Le pouce (ou le stop pour nos amis européens) fonctionne très bien, mais vraiment très bien! On entend souvent que c’est plus difficile qu’avant de faire du pouce, va savoir pourquoi, car la réalité sur le bord de la route est totalement différente.

 

Notre expérience «de bord de chemin»

Les gens sont sympathiques, curieux et aimable. On nous raconte des histoires, on nous donne pleins d’informations méconnues sur la région, on prend soin de nous laisser à des endroits stratégiques, on placote (papote) sans voir le temps passer et hop! on s’enfile une voiture après une autre. 

On se rend compte qu’il y a 3 types de personnes qui nous prennent en stop:

1. Les nostalgiques, ceux qui en ont fait dans leur jeunesse.

2. Les bavards, ceux qui ont besoin de parler.

3. Les étranges, ceux avec qui on ne s’est pas senti toujours très à l’aise. 

Les trajets s’enchainent, mais ne se ressemblent pas. On adore vraiment ce moyen de transport. Gratuit, alternatif, il nous rapproche des gens. Il faut dire que ça gruge de l’énergie (demande beaucoup d’énergie) tout ça, mais au moins on profite du parcours à chaque instant. On apprécie le mouvement, on déguste les rencontres et on épluche les kilomètres.

  

À la semaine prochaine!
avec notre première rencontre chez un producteur québécois

Ne manque pas ça… 

 

  Vieux camion abandonné dans la fôret
↪ Un vieux truck abandonné et tout délabré dans une forêt de Montérégie

Rue du Québec
↪L’hiver se pointe le bout du nez dans une rue enneigée de Sherbrooke en Estrie

Cet article t'a plu?

ABONNE-TOI


& reçois chaque mois les nouveaux articles, des updates de voyage, du contenu inédit etc...

contenu similaire qui pourrait t'intéresser...

Pour les commentaires, veuillez passer votre doigt/souris ici...

Pin It on Pinterest

Shares
Share This