• Le House Sitting c'est aussi garder le chat de nos hôtes lorsqu'ils sont absents
  • Notre grand bonheur c'est pouvoir prendre soin d'animaux pendant nos voyages
  • Les deux chats de nos hôtes qui ont hâte que la chaleur revienne
  • Entre deux house sitting avec une partie de nos baggages
  • Le quartier de Limoilou à Québec où le House Sitting n'a pas fonctionné
  • Parfois, il faut avoir un plan B si notre plan House Sitting ne fonctionne pas, surtout au Québec
  • L'avantage du House Sitting c'est de vivre dans des quartiers typiques, comme un vrai local
Le House Sitting, c'est quoi ?

Le House Sitting, c’est un principe d’échange qui se fait entre deux personnes : une qui possède un domicile et une autre qui cherche un domicile temporaire.

En gros, un propriétaire qui part en voyage peut offrir le logis dans son logement à une autre personne qui en échange offrira une présence dans la maison, arrosera les plantes, prendra soin des animaux, gardera le courrier, sera présent en cas de pépin physique de la maison et plus encore.

C’est un principe d’échange complet qui normalement n’exige aucun versement financier.

notre choix musical
pour cet article
http://8tracks.com/lespetitesmanies/ta-playlist-ideale-pour-le-chalet/player_v3_universal

2014 Canadian Weblog Awards winner
NOS AVENTURES EN LIVE
VIA FACEBOOK
LIKE NOTRE FAN PAGE
Après avoir passé quasi tout l’hiver à faire du House Sitting au Québec, on peut confirmer qu’ici aussi, c’est possible…

 

Le constat du House Sitting au Québec

On a réussi. On l’a fait. Ça été beaucoup plus difficile qu’on le pensait, mais finalement, notre bon karma ou notre simple chance commune, nous a permis de continuer à voyager selon notre mode de vie nomade, mais cette fois-ci chez moi, au Québec.   

 

Opinion et tendance du House Sitting québécois

On ne peut pas vraiment l’expliquer complètement, mais le House Sitting dans la province de Québec, c’est plus dur qu’ailleurs au pays et qu’en Amérique du nord. Premièrement, il y a beaucoup, mais beaucoup moins d’offres que dans le reste du Canada anglais. Moins d’offres et un nombre assez présent de housesitters en recherche qui sautent rapidement sur les premières offres qui sortent, avant même qu’elles soient mises sur des listes publiques.

Ensuite, ça reste un principe assez méconnu d’une grande partie de la population, ce qui explique le peu d’offres disponibles. Quasi à chaque fois qu’on parle de House Sitting (ou gardiennage de maison), personne n’en avait jamais entendu parler auparavant. 

Et finalement, il y a surement quelque chose qui est relié à notre culture francophone, on suppose. Peut-être que les Anglo-saxons sont moins attachés à leur bien matériel et qu’ils sont plus libéraux au niveau du prêt de leurs avoirs. Peut-être, ou pas. C’est possible qu’en tant que Francophone-québécois, le simple fait qu’on travailles si dur pour avoir ce qu’on a, on refuse parfois de le prêter à quelqu’un d’autres. Peut-être qu’au point de vue légal, ce genre d’échange est assez confus. Et même qu’avec notre assureur, on ne veut pas prendre de chance. Peut-être.

 Le compte-rendu du House Sitting au Québec par Détour Local

Beaucoup plus qu’un simple logement gratuit

Mais à notre avis, la raison principale, c’est surtout que les gens ne connaissent tout simplement pas les avantages de pratiquer le House Sitting. En fait, les bienfaits de ce principe alternatif sont beaucoup plus vastes qu’une simple méthode pour obtenir un logement gratuit. Sur plusieurs niveaux, un propriétaire peut tirer facilement, sinon plus, son épingle du jeu en invitant quelqu’un à rester chez lui pendant son absence.

Que ce soit pour garder les animaux de compagnies, chiens, chats, lézards ou poissons rouges, pour prendre soin des plantes et surtout la fougère de Marie qui ne doit surtout pas mourir, pour garder la maison propre ou pour assurer une présence dans la maison pour contrer les voleurs durant les longues absences, pour pelleter la neige dans l’entrée à chaque bordée au lieu d’affronter l’énorme tas de neige au retour ou pour s’assurer que les margelles ne soient pas inondées durant la fonte des neiges au printemps, pour faire rouler la voiture en hiver ou pour aller la porter au garage à la fin du mois, pour avoir quelqu’un sur place en cas de bris / accidents / pépins ou pour être présent lorsque le gars de la céramique viendra refaire la salle de bains, pour simplement garder le courrier ou pour aller déposer un chèque important qui vient juste d’arriver dans le compte de notre hôte, etc. Il est facile de comprendre que ce principe, reste bel et bien un principe d’échange complet. Tout le monde en profite, sans faire intervenir l’argent dans l’équation. Seulement un peu de bonne volonté de part et d’autres.

Au même niveau qu’était le Couch Surfing, il y a de ça quelque années, on croyait que ceux qui utilisaient ce système n’était que des profiteurs hippies qui n’ont pas un sous. Plus on constate que le principe se répand dans nos chaires sociales, plus on découvre le plaisir du partage, le plaisir de donner au suivant et de rendre service à quelqu’un, sans pour autant attendre quelque chose de financier en retour. Ça ouvre le monde à se connecter sur le local, avec leur entourage, dans la vraie vie, hors de toute connexion internet.

 

Les réels bienfaits du House Sitting

Nous avons fait de superbes rencontres avec le House Sitting qui valent bien au-delà de tout l’argent que nous avons pu sauver. Et surtout, ça répand du bonheur, des solutions, une étincelle d’espoir. À chaque fois qu’on en parle, les gens ont un sourire qui naît en eux. Un genre de :

Hein! Tu fais ça toi… Malade!

 

Et cette curiosité, c’est elle qui nous sauvera de la linéarisation ou stigmatisation de nos existences. On doit s’offrir et partager ces petits moments de bonheurs intrinsèques et assumer que la solution est parfois plus proche qu’on ne le pense vraiment. L’entraide, c’est avant toutes choses, le fait d’agir en commun avant de vraiment prendre un sens transitif, d’aide envers quelqu’un ou quelque chose. Et même à ce niveau, demander de l’aide ne devrait jamais être considéré comme un signe de faiblesse.

Pourquoi elle me demande ça, elle! Elle a de l’argent, elle peut bien se payer un loyer…

 

Le tout est plus souvent qu’autrement circonstanciel. Pourquoi ne pas se rapprocher et s’offrir sans rien attendre en retour, seulement parce que ça fait plaisir de le faire. L’aidant aide l’aidé, mais qui sait ce qui se passera dans un futur plus ou moins lointain. Les rôles seront peut-être inversés. Agir en commun, prend ici tout son sens. On se fout de qui fait quoi, chacun se doit de faire sa part à sa façon, comme il le peut, maintenant, pour soi, pour son entourage immédiat et pour les autres qui côtoient nos vies au quotidien. C’est perpétuel, c’est continu, c’est une boucle. L’entraide, c’est ça ! 

 

Le House Sitting, c’est pour tout le monde : voyageur ou pas

Que ce soit relatif à un changement de loyer entre deux dates assez distantes, que ce soit pour se donner une période de transition lors d’un changement d’emploi ou que ce soit après une dure rupture amoureuse, le House Sitting ce n’est pas seulement réservé aux voyageurs vagabonds de longues durées comme nous. Certains l’utilisent également comme un autre style de vacances moins rapides, plus lentes et moins coûteuses. Ils l’utilisent durant leurs congés, comme une retraite pour simplement prendre l’air, pour s’inspirer, pour créer, pour prendre du recul, tout en aidant quelqu’un en retour.

Ce n’est pas parce que c’est différent, nouveau et alternatif, que ce n’est pas possible pour vous. Vous seriez surpris de la qualité des échanges qui se cachent à l’intérieur de chacun d’entre nous. Le bien commun, c’est avant tout savoir partager librement et avec respect avec les gens qui interagissent dans notre vie.

 

Les trucs pour trouver du House Sitting au Québec

Que vous soyez en voyage ou pas, il est possible de trouver un House Sitting au Québec. Première règle d’or : parlez-en, parlez-en, parlez-en. Beaucoup de nos amis et entourage nous ont dit, après coup, que s’ils avaient su, ils connaissaient quelqu’un, leur parent, ami, beau-frère ou connaissance, qui cherchait justement quelqu’un pour garder son appartement, sa maison durant son absence. 

Ensuite, si le lien de confiance avec votre hôte n’est pas encore établi, il faut d’abord commencer par vous créer un réseau de références. Débuter par des expériences de plus courtes durées, avec des amis proches et demandez-leur de vous écrire une référence. Le House Sitting reste un principe fortement basé sur les recommandations d’autrui et il est primordial de commencer quelque part, aussi petit que soit votre premier échange, afin d’assurer le lien de confiance avec votre hôte et les suivants.

Un peu plus sur le House Sitting…?
Curieux, le House Sitting t’intéresse, mais tu n’es pas encore convaincu. Viens, on t’amène voyager au Nicaragua avec nous…

» House Sitting sur l’île d’Ometepe au Nicaragua

Vous pouvez également faire une demande spontanée qui sort de l’ordinaire, avec un but précis, une raison valable pour vous, en moins de mots possibles et de la partager le plus loin possible dans vos réseaux. Avec l’aide d’une photo sympathique qui vous représente bien, utilisez un brin d’humour, assumez votre demande et tentez de créer le buzz autour de vous. Vous serez surpris du pouvoir que vous avez, d’aller simplement au bout des choses.

Puis, finalement, utiliser les ressources mises à disposition sur le web. TrustedHousitters. HouseCarers. Nomador. Il y a plusieurs sites web qui répertorient les offrent qu’on peut consulter gratuitement. Faites-vous rêver et choisissez la destination de vos prochaines vacances alternatives. Attention, vous y prendrez peut-être goût !

 

Et toi curieux, as-tu des expériences de house sitting à nous partager ?

 

La suite de nos aventures
à découvrir prochainement sur Détour Local

Ne manque pas ça…

 

L'avantage du House Sitting c'est de vivre dans des quartiers typiques, comme un vrai local
↪ l’avantage du House Sitting, c’est de vivre dans des quartiers typiques, comme un vrai local

Les deux chats de nos hôtes qui ont hâte que la chaleur revienne
↪ les deux chats de nos hôtes qui ont hâte que la chaleur revienne

Notre grand bonheur c'est pouvoir prendre soin d'animaux pendant nos voyages
↪ notre grand bonheur, c’est pouvoir prendre soin d’animaux pendant nos voyages  

Cet article t'a plu?

ABONNE-TOI


& reçois chaque mois les nouveaux articles, des updates de voyage, du contenu inédit etc...

contenu similaire qui pourrait t'intéresser...

Pour les commentaires, veuillez passer votre doigt/souris ici...

Pin It on Pinterest

Shares
Share This