• Le Vardkapeon c'est l'endroit branché du quartier de Molenbeek
  • Le foyer organise un tour audio synchronisé qui est vraiment un immanquable. On le recommande fortement!
  • Tout ce qui nous divise, nous affaiblit. Une belle phrase qui résume l'esprit de soutien du quartier de Molenbeek
  • Les habitations groupés et projets communautaires se font sentir dans tous les recoins du quartier de Molenbeek
  • L'emblème de Molenbeek ce sont ces énormes moulins à vent multicolores qui inspirent l'arrivée d'un regain d'énergie dans la quartier
  • On retrouve de tout dans le quartier de Molenbeek et souvent à un prix plus abordable
  • L'attrait pour le quartier est de plus en plus visible, comme on peut le constater avec le groupe de touriste aux abords de la station Comte de Flandres
  • Molenbeek se prononce mo-len-bééék et non mo-len-bèèèk
  • Les jeudis, c'est place au marché et un ambiance complètement atypique pour Bruxelles
  • Le Foyer, c'est le centre mère de la vie du quartier de Molenbeek
  • Les jardins communautaires de Molenbeek rendent la vie de quartier actives et engagées
  • Le badge officiel de I Love Molenbeek
  • L'église St-Jean-Baptiste est un des icônes du quartier, surtout par son look différent pour une église catholique
Les vagues migratoires de Molenbeek

Dès les années 1800, la commune de Molenbeek-Saint-Jean voit s’implanter des Belges flamands et francophones.

Puis, au siècle suivant viennent s’installer des communautés d’Italiens, d’Espagnols, de Portugais, suivies plus tard par des Arméniens, Marocains, Turcs, Pakistanais, Africains, des populations des pays de l’Est (Pologne, Roumanie, Serbie…)

*source : wikipédia

Tout savoir ce qui se passe dans le quartier de Molenbeek
notre choix musical
pour cet article
http://8tracks.com/harreys/autumn-leaves/player_v3_universal

2014 Canadian Weblog Awards winner
NOS AVENTURES EN LIVE
VIA FACEBOOK
LIKE NOTRE FAN PAGE
« Tout ce qui divise, nous affaiblit »

 deco_molenbeekHeart

Après les attentats à Paris du 13 novembre dernier, on a tous énormément entendu parler de Molenbeek. (qui se prononce Mo-len-bééék et non Mo-len-bèk). Lieu de résidence ou de passage de certains terroristes, les médias en ont fait un haut lieu du djihadisme. Quand j’en parle autour de moi, en dehors de la Belgique, certaines personnes s’imaginent même que Molenbeek est une ville à part entière peuplée de méchants terroristes venus en Europe avec de mauvaises intentions.

 

Molenbeek, Bruxelles, ma ville

Hé bien, détrompez-vous, Molenbeek est un quartier de Bruxelles comme les autres. Oubliez ce qu’on vous a dit dans les médias, il faut y mettre les pieds pour s’y faire une opinion. Molenbeek c’est une commune à l’ouest du centre-ville et puis moi, Bruxelles, j’y habite et je m’y sens en sécurité. Molenbeek, terre d’accueil des immigrants au cours de siècles, est également le quartier dans lequel ma maman a travaillé durant de nombreuses années comme infirmière sociale ainsi que mon papa pour une compagnie internationale qui y avait installé ses bureaux.

Actuellement, une de mes bonnes amies y enseigne aussi en primaire. Pleine d’enthousiasme, elle nous propose de nous servir de guide pour une après-midi découverte de notre ville et de son quartier, qu’elle promet des plus dépaysants. Engagée et d’un naturel super positif, mon amie a décidé d’enseigner dans ce quartier dit « chaud » puisqu’elle adore le challenge que son boulot lui apporte. Entourée d’une équipe motivée, elle connaît tous les bons plans du coin et nous décrit son lieu de travail comme chaleureux et plein de vie.

 

Une visite du quartier de Molenbeek, sur-mesure

À peine sortis de la station de métro Comte de Flandres, on se retrouve sur le quai du canal pour commencer notre visite de Molem, comme l’appelle les gens du quartier. Amusés, on remarque deux groupes de touristes accompagnés de leurs guides officiels respectifs, pointant du parapluie le quartier dans lequel nous allons nous enfoncer. On dirait que Molenbeek fait beaucoup parler d’elle, mais hélas pas en bien. Nous allons essayer de changer ça…

Identité visuelle du quartier

La première chose qui nous frappe en arrivant près du quartier, c’est cette frontière avec le centre-ville qui est franchement marquée par un bras d’eau, qui traverse la ville de Bruxelles. Le long du canal, du côté Molenbeek, on aperçoit des moulins à vent colorés qui tournent dans la brise. Symbole direct de cette commune, les moulins à vent inspirent l’arrivée d’un vent nouveau ou d’un renouveau mobilisateur dans la commune. En fait, Molenbeek, vient d’une combinaison de mots flamands, et peut se traduire en français par le « ruisseau des moulins ».

On pénètre sans tarder dans le quartier par la Chaussée de Gand. Autour de nous, il y a beaucoup de monde, car aujourd’hui, c’est jeudi et que c’est le jour du marché. Sur les vitrines de plusieurs magasins, on aperçoit des panneaux avec la mention « tous unis ». La solidarité est importante dans ce genre de moment. Mon amie porte même un petit badge « I love Molenbeek » pour montrer son soutien. 

On tourne ensuite dans la rue du Comte de Flandre où l’on peut apercevoir une fresque murale boisée. Un restaurant solidaire, « Les Uns et Les Autres » s’est établi dans le gros bâtiment blanc sur la droite. Ce restaurant social permet à des gens de tous les milieux et de toutes les générations de se rencontrer autour d’un repas complet à bas prix. Les tarifs sont adaptés en fonction de la situation sociale de chacun. En regardant par la fenêtre, on s’aperçoit que l’endroit est bondé de gens de toutes les origines qui discutent et passent du bon temps ensemble. La bouffe à l’air délicieuse et équilibrée. On reviendra bientôt y déguster un bon repas.

« Un euro, un euro, un euroooo… »

 

Arrivés sur la place communale, on est plongé dans un autre pays. La place est bondée et les décibels montent en flèche. Les vendeurs scandent à qui veut l’entendre leurs meilleurs prix, qui ne dépassent généralement pas un euro. Les femmes, souvent voilées, dans un mélange de Français et d’Arabes font leur choix aux différentes étales de fruits et légumes. Les prix sont incroyablement bas et on trouve toute sortes de produits typiques d’Afrique du Nord. Je me laisse tenter par quelques dates juteuses.

« J’te prends un kilo de mandarines, shukraan… »

 

Quelle étrange sensation que de se sentir touriste dans sa propre ville. Le dépaysement est total, les odeurs, l’ambiance, les articles en vente, tout est différent et c’est ce qui rend ce quartier si authentique. J’adore ! On continue notre balade vers le parvis Saint-Jean-Baptiste sur lequel se trouve une église qui ressemble étrangement à une mosquée avec sa tour faisant penser à un minaret. Les terrasses des cafés qui bordent la place sont envahies d’hommes buvants des boissons chaudes, cafés turcs ou thés marocains, l’odeur est enivrante.

Mon amie, nous amène ensuite vers la rue de l’école où l’on trouve un centre culturel avec une salle de concert branchée, le Vardkapeon, qui propose toute sorte d’évènements alternatifs et engagés. Elle nous parle aussi de la maison des cultures qui est très active et propose des super pièces de théâtre qu’elle est allé voir avec sa classe. Après nous avoir montré son école, nous partons, sur ses bons conseils, poursuivre notre journée découverte de Molenbeek en passant par « Le foyer », qui propose une visite guidée audio gratuite du quartier supposément incontournable.

 

deco_molenbeekPeace 

Un tour audio du quartier de Molenbeek

On reçoit donc un lecteur mp3 ainsi qu’un casque audio avec un petit plan du quartier de Molenbeek. On choisit notre langue et on sort du bâtiment pour écouter la première piste. La voie entrainante de Ben Hamidou, un habitant du quartier, nous guide le long de cette balade sonore synchronisée. Pendant environ 1h30, nous suivons ses indications pas à pas au cœur de Molenbeek. On marche en écoutant des anecdotes des gens du coin, on s’arrête de temps en temps pour recevoir de plus amples informations et entendre des témoignages sur la transformation du quartier. Ces récits, honnêtes et emprunt d’enthousiasme rendent notre visite de Molenbeek riche et vivante.

On se rend vite compte que les habitants de Molenbeek sont pleins d’initiatives et qu’un réseau d’entraide s’est tissé dans cette commune pauvre de Bruxelles. Les femmes de toutes origines se soutiennent et des systèmes sont mis en place pour accueillir les nouveaux arrivants qui ne parlent pas encore français. Des habitats groupés, aux maisons sociales écologiques, nous sommes fascinés par la richesse qui se cachent dans les rues de Molem.

Ce tour audio crée par l’association D-tour est vraiment un « must do ». Nous avons appris énormément de choses sans voir le temps passer. Ludique et instructif, je ne peux que le recommander chaudement. On peut voir sur leur site internet, qu’ils proposent également des tours audio synchronisés des Marolles et de la Grand Place de Bruxelles. À faire ! On vous en redonne des nouvelles bientôt…

 

Les choses à voir à Molenbeek

Et pour terminer, voici quelques musées et initiatives à ne pas manquer si jamais le détour dans le quartier « chaud » de Bruxelles vous intéresse :

 

✔ En chemin nous sommes passé par La Fonderie, une ancienne usine de fonte de métal aujourd’hui reconvertie en musée qui parle du riche passé industriel de la ville. L’architecture est différente du reste du quartier, et un petit détour en vaut la peine. 

 

✔ Le Momuse, un autre musée, parle de l’histoire plus générale de Molenbeek pour ceux qui veulent pousser leur connaissance sur le quartier.

 

✔ Le jeudis, c’est jour de marché et il faut venir se perdre dans les environs de la place St-Jean-Baptiste pour vivre l’expérience dépaysante. Pour un instant, vous n’aurez plus l’impression d’être à Bruxelles. Arrivez le ventre vide, vous nous remercierez par la suite !

 

✔ J’ai également trouvé : Found in Molenbeek crée pour promouvoir les chouettes endroits de Molenbeek. Chacun peut ajouter son lieu favori avec un description pour le partager avec la communauté. Le but est de créer un guide en ligne pour redynamiser l’économie de Molenbeek.

 

✔ Comme beaucoup de quartiers défavorisés, il y a aujourd’hui une population de jeunes avec des envies alternatives qui commencent à investir les lieux pour y implanter des projets innovants. Des salles d’évènements, des ateliers d’artistes, la mise à disposition d’espaces de travail collaboratif pour les travailleurs autonomes, des salles d’expo ou encore galerie d’art ouvrent leurs portes un peu partout à Molenbeek et c’est à découvrir sans modération. 

 

Alors curieux, t’en penses quoi toi de Molenbeek ?
Aussi dramatique que les médias veulent le faire entendre ?

 

La suite de nos aventures à suivre
sur Facebook et sur Instagram 

Ne manque pas ça…

 

tout-ce-qui-nous-divise-nous-affaiblit-molenbeek
↪ Tout ce qui nous divise, nous affaiblit. Wow! Rien d’autres à ajouter…

molenbeek-ruisseau-moulin-seine
↪ L’emblème du quartier de Molenbeek ce sont ces moulins à vent multicolores qui inspirent le renouveau

molenbeek-bruxelles-fief-terorrisme-belgique-europe
↪ Molenbeek qui prend des airs festifs à l’arrivée des fêtes de fin d’année

i-love-molenbeek
↪ Le badge officiel en support aux gens du quartier 

Cet article t'a plu?

ABONNE-TOI


& reçois chaque mois les nouveaux articles, des updates de voyage, du contenu inédit etc...

contenu similaire qui pourrait t'intéresser...

Pour les commentaires, veuillez passer votre doigt/souris ici...

Pin It on Pinterest

Shares
Share This