• La vue d'un belvédère très visité des îles Aland
  • La glace au bord de l'eau qui donne un aperçu très visuel du froid intense des environs
  • Le matin très tôt dans l'attente de notre bateau qui nous fera découvrir les îles Aland
  • C'est le moment d'un selfie dans les îles Aland en Finlande
  • Le Pommern est un bateau typique de la région et est exposée devant le musée de Marieham dans les îles Aland
  • La vue typique à bord de la traverse dans les îles Aland
  • Alizé qui s'apprête au ski de fond en Finlande, une vraie experte!
  • Les voitures comme les passagers peuvent passer dans les bateaux qui desservent les îles Aland en Finlande
  • La nuit typique à bord d'un des bateaux Viking Lines au son de la disco endiablée
  • Les villages typiques des îles Aland en hiver
  • Un paysage d'hiver typique de Finlande
  • En direction de Jurmo au bout du bout des îles Aland
  • Le froid qui craque sur la mer gelée
  • Prendre le bateau dans les îles Aland, c'est un passage obliger
  • Un groupe de blogueurs exceptionnels au NBE en Finlande
  • À la découverte des îles Aland en Finlande
  • Journée photos dans le froid intense de la Finlande
  • Un beau coucher de soleil perdu à Jurmo au bout des îles Aland
  • Alizé qui pose devant le soleil qui se couche en Finlande
  • Un drapeau de pirate original dans un musée naval de Marieham en Finlande
  • Alizé qui pose devant le soleil qui se couche en Finlande
Comment se rendre dans les iles Åland ?

La compagnie Viking Line offre le trajet (la fiesta comprise) en bateau.

Ou bien, il est possible d’y aller en avion avec la compagnie Finnair à partir de Helsinki.

Pour organiser son séjour dans les îles Åland
notre choix musical
pour cet article
http://8tracks.com/vestri22/winter-s-chill/player_v3_universal

2014 Canadian Weblog Awards winner
NOS AVENTURES EN LIVE
VIA FACEBOOK
LIKE NOTRE FAN PAGE
Un weekend glacé
dans les îles Aland en Finlande

 

Le mois dernier, nous avons été sélectionnés pour assister à une foire et à des conférences sur le voyage en Finlande (via le NBE: Nordic Bloggers Experience). Grâce à ce programme, qui nous a permis de découvrir un peu plus le pays et ses habitants, nous avons pu passer deux jours dans les îles Åland, chapelets de 6500 îlots entre la Suède et la Norvège. Au programme : ski de fond, bateau, sauna, bouffe typique, musée et rencontre d’un pêcheur local.

 

Trajet de Helsinki vers les îles Åland

Avec des températures avoisinant les -20°C, notre séjour commence fort. Pour atteindre notre destination finale, on nous annonce que le parcours classique est de partir en «croisière» au départ de Helsinki, jusqu’au port de Mariehamn. Par la même occasion, on rencontre les autres blogueurs de notre groupe autour d’un grand buffet de victuailles nordiques. Assistés de deux blogueurs Finlandais, nous allons voyager avec deux Coréens, deux Italiens, une Polonaise et une Anglaise.

Rapidement, on se rend tous compte que ce gros paquebot est essentiellement peuplé de personnes âgées ou de jeunes ados, venus pour la plupart, faire la fête toute la nuit. Contraste saisissant, on est tout de suite plongés dans la culture locale. Apparemment, les gens d’ici font parfois le trajet aller-retour jusque Stockholm pour se détendre et se dépayser, ou simplement, pour faire la fête durant 24 heures non-stop et profiter des bas prix du «duty free». Plutôt amusant et très divertissant comme moyen de transport, plusieurs compagnies offrent ce genre de trip entre la Finlande, la Suède ainsi que l’Estonie. Le voyage pour nous, durera onze heures, qui se résument à un repas gargantuesque, un « dance floor » endiablé accompagné d’un martini glacé géant, mais surtout d’une très courte nuit dans des petites cabines avec quatre couchettes. Le froid, ça rend festif !

 

deco_aland

 

Jour 1: Les joies du sport en hiver

Quel bonheur que de retrouver du « kaviar » au petit-déjeuner. Cette pâte de poisson vendue en tube, nous rappelle de bons souvenirs de notre trip à Vélo en Norvège. Mais pas le temps de s’éterniser, le programme d’aujourd’hui est bien chargé.

Sous un ciel relativement clair, on commence cette belle journée par la découverte d’un sport typique du pays, soit le ski de fond. On est accueillis chaleureusement par notre professeur du jour, le champion du coin, qui nous explique les bases de ce sport que je n’avais encore jamais pratiqué. Un peu gauche au début, Maxime, en expert des sports de neige, m’explique qu’il faut pousser avec ses bras et se laisser glisser. Et non tenter de marcher difficilement avec des longs skis aux pieds dans la neige glissante, comme je le faisais au départ. Après quelques essais, les plus motivés d’entre nous partent faire une petite balade en forêt.

Entourés de nature et de neige abondante, je découvre un nouveau sport que j’adore. Doucement, on a le temps d’apprécier les paysages, les arrêts se font facilement pour immortaliser de beaux instants enneigés et lorsque la piste descend, on se laisse tranquillement glisser. Quel plaisir ! Je pense avoir trouvé mon nouveau sport fétiche. Une belle alliance entre la randonnée et le ski. En bordure du village, cette petite balade nous plonge littéralement ailleurs. Tout est froid et tout est beau. Les gens croisés en chemin sont calmes et apprécient le silence de l’hiver.

Après l’effort, le réconfort. En route vers une petite brasserie branchée du coin, afin d’y déguster de la viande de renne, préparée à merveille selon notre hôte. Accompagnée d’une bière brassée sur l’île, la Stallhagen, ce repas tombe à merveille par le temps glacial qui sévit à l’extérieur. Cuit à la perfection, on déguste tranquillement notre repas, sachant que personne ne veut retourner trop rapidement à l’extérieur.

À la sortie du resto, on découvre un village typique entouré de nature et d’eau. Les routes sont toutes recouvertes de blanc et paraissent très glissante. Il fait toujours aussi froid qu’à notre arrivée, mais surtout, chaque fois qu’on sort, on doit se rhabiller comme des oignons, couche sur couche, pour être certain de ne pas geler sur place. Les deux Coréens de notre groupe, pour leur part, se baladent en basket avec des chaussettes courtes. En grimpant vers une tour d’observation plus tard dans l’après-midi, je vois leurs chevilles nues s’enfoncer dans la neige. J’en frissonne encore ! Sans jamais se plaindre, ils arrivent à garder le sourire, malgré leurs équipements très peu adaptés aux conditions hivernales.

deco_fin

Assise dans le bus qui nous balade à travers l’île de Mariehamn, j’admire ces petites maisons en bois rouge typiques du nord qui détonnent dans ce paysage blanc immaculé. Je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a vraiment un air de nord qui me rappelle tant la Norvège et me ramène à mon hiver au Canada. Des forêts de sapins recouvertes de neige à perte de vue, les sons étouffés, l’air sec et un vent froid qui me gèle les narines. La lumière est exceptionnelle et redonne du mouvement à ce paysage figé par l’hiver.

En soirée, nous testons le sauna finlandais, tradition obligée de ce coin du monde. Humide ou sec, rien de mieux que de transpirer en groupe dans cette petite pièce sombre et «accueillante». Les plus fous (évidemment, Max en fait partie) sont allé se jeter dans la neige (sachant que l’eau de la mer n’était pas accessible!!) à l’extérieur afin d’activer leur circulation sanguine ou prouver leur niveau de testostérone, aller savoir. Il parait que c’est bon pour la santé. Hendrik, un de nos blogs hôtes, nous explique que pour compléter la tradition, il n’y a rien de mieux que de boire une bonne bière fraîche du pays dans le sauna bien chaud. L’expérience semble intéressante, on essayera sans exception la prochaine fois, de retour à Helsinki.

 

Jour 2 : rencontre insolite

Les îles Åland sont un archipel d’îles qui s’étendent sur plus de 1500 km carrés dans la mer Baltique. Et la personne que nous allons rencontrer aujourd’hui, habite tout au bout du bout du bout. Taxi de l’hôtel, puis différents ferries, nous emmènerons durant plus de trois heures et demi jusqu’à l’île de Brändö dans le minuscule village de Jurmo, de l’autre côté de l’archipel.

Pour y arriver à temps, on est tirés du lit aux toutes petites heures du matin. Le réveil est brutal, surtout par un froid pareil. Mais arrivés au port, pour notre première traversée, on aperçoit petit à petit le soleil se lever à l’horizon. Bonnets, gants, écharpes, on ose se lancer dans le froid intense, pour avoir un meilleur aperçu du spectacle. Une danse magnifique de couleurs se dresse devant nous et fige nos regards. L’eau autour de nous est partiellement gelée et des grandes plaques de glace glissent lentement.On peut dire ce que l’on veut, mais les paysages d’hiver en pleine nature donnent souvent droit à des moments magiques, comme ce matin-là, avec les -24°C au mercure. 

Sans trop tarder, tout de même, la chaleur potentielle du bateau saura nous ramener rapidement à la réalité. Bien pelotonnés à l’intérieur, notre guide à prévu du café pour nous réchauffer et des petits pains à la cannelle à déguster à bord. On se laisse tous bercer au gré des flots tranquilles. La vue sur les nombreuses îles est superbe.

À peine, le ferry accosté, nous sommes accueillis par Kaj, notre guide local, qui est tout qu’un personnage. Le sourire en pleine face, malgré le froid qui nous gèlent les joues, il nous souhaite la bienvenue sur son île, dont il est fier. Pêcheur, photographe, guide touristique, constructeur de bateau ou encore fermier, il a plusieurs cordes à son arc pour subsister sur ce bout du monde. Cette partie de l’archipel était habitée par plus de 400 personnes dans le passé, mais il ne reste aujourd’hui que les 25 plus valeureux qui vivent ainsi coupés du monde.

Kaj nous invite à embarquer dans sa charrette tirée par son quad, afin de faire un petit tour guidé du village. La neige recouvre tout, il fait très calme et la lumière est assez basse en ce mois de janvier. On ne croise pas âme qui vive dans ce coin isolé. Les gens restent surement chez eux, près du poêle à bois, en attendant que l’hiver passe. Arrivés dans sa jolie maisonnette, on enlève nos couches de vêtements et nos grosses chaussures avant d’entrer dans le salon qui est décoré d’innombrables animaux empaillés et de bois de renne. Sans être fan de ce genre de décoration, ce n’est pas pour autant glauque. L’endroit garde un certain cachet. Il nous explique que ce sont des animaux qu’il a, pour la plupart, retrouvés morts. Amoureux de la nature et de son île, il nous parle de sa terre natale avec enthousiasme et de tout ce que l’on peut y faire lors d’une visite plus longue. Pêche sur glace, randonnée en raquette, balade en motoneige, et j’en passe. Sans compter que, en été, il y en a encore plus à faire. Safari photo, excursions plein-air, escapade de pêche, ces îles regorgent d’activités pour les fervents de nature sauvage.

deco_fish

À table !

Tous installés autour d’une grande table dans la cuisine, Kaj nous concocte un repas typique du coin : du saumon à toutes les sauces. En entrée, nous avons eu droit à un petit toast recouvert d’une tranche de saumon cru. Il nous a quand même conseillé de laisser le poisson reposer minimum quatre heures avant de le manger cru, pour que la chair soit vraiment morte, si jamais on voulait tenter l’expérience dans nos prochains voyages.

En plat principal, une grosse pomme de terre accompagnée de sa mayonnaise maison à base de yaourt et de ciboulette ainsi que du saumon délicatement fumé par notre hôte, à l’ancienne durant 72 heures. Un repas royal. Et pour terminer en beauté, on a bien sûr eu droit au traditionnel café finlandais. Les Finlandais sont tous d’ailleurs assez fiers de revendiquer qu’ils sont les plus grands buveurs de café au monde. Fait à noter, ça ne rend pas leur café exceptionnel pour autant. Similaire à un café filtre américain, il est plutôt consommé classique en grande quantité, plutôt qu’en qualité ou diversité.

 

Des idées pour votre prochain séjour dans les îles Åland

Notre temps passé dans les îles Åland prend fin sur un goût de trop peu. Avec ses milliers d’îles, on pourrait s’y perdre durant des jours et des jours. La plupart des jeunes vivant à Helsinki y viennent en été lors de voyages scolaires ou pour y séjourner durant les beaux jours.

L’été reste quand même la saison idéale pour visiter les environs et tous ses attraits. On peut notamment y faire de longues balades à vélo à travers les vergers de pommiers, il y a de bons spots d’escalade, des milliers de petits havres de paix en pleine nature pour se renflouer les poumons d’airs frais, un musée maritime très divertissant à visiter lors des jours de pluie, de la bonne bière locale à déguster avec des produits locaux frais âpretés par les meilleurs chefs cuisiniers du pays, des gens souriants qui se feront un plaisir de vous accueillir dans leur coin de pays et surtout une proximité, avec des activités plein-air diversifiées, aux grands espaces finlandais qui font rêver quiconque qui désire s’évader de sa routine habituelle. Sans oublier, les couleurs d’été qui sont évidemment totalement différentes de ce qu’on a pu y voir durant notre voyage et qui valent définitivement le détour.

Åland, on reviendra…

 

La suite de nos aventures en Finlande
disponible sur Facebook et sur Instagram 

Ne manque pas ça…

 

La vue d'un belvédère très visité des îles Aland
↪ Une vue typique de la région de Marieham dans les îles Aland

Un paysage d'hiver typique de Finlande
↪ Un coucher de soleil magnifique au bout du bout du monde à Jurmo

Le matin très tôt dans l'attente de notre bateau qui nous fera découvrir les îles Aland
↪ Le soleil qui doucement se lève sur la région et le froid intense de cette journée d’hiver

En direction de Jurmo au bout du bout des îles Aland
↪ Jurmo, Aland Islands, population 25 habitants. On arrive !

Un beau coucher de soleil perdu à Jurmo au bout des îles Aland
↪ La seule route de l’île, plus facilement accessible en 4×4, surtout en hiver 

Cet article t'a plu?

ABONNE-TOI


& reçois chaque mois les nouveaux articles, des updates de voyage, du contenu inédit etc...

contenu similaire qui pourrait t'intéresser...

Pour les commentaires, veuillez passer votre doigt/souris ici...

Pin It on Pinterest

Shares
Share This