• Bagel Shop dans le quartier de notre hôte d'AirBnB sur l'île de Manhattan à New York
  • East Indian Pale Ale @ Brooklyn Brewery, New York
  • Time Square et ses nombreux photographes, New York
  • Un dollar américain au bar de Jazz, New York
  • Vue des taxis de Time Square, New York
  • Statue de la Liberté vue à bord du ferry de Staten Island, New York
  • Vue des grattes-ciels de New York à bord du funiculaire
  • Oeuvre de Munch, le cri, au musée MOMA, New York. Pourquoi ne pas profiter de l'oeuvre avec ses yeux?
  • Quartier Brooklyn, le lieu originaire du mouvement hipster à New York
  • Manger dans la rue à New York c'est abordable, malsain pour son régime, mais oh comment délicieux
  • Un des nombreux graffitis fétiches de New York
  • Métro de New York, un classique pour les photographes
  • Pont de Brooklyn à visiter de jour et de nuit, le style de photos est complètement différent
  • Un des nombreux taxis de New York
  • La manne de transport à New York
Bon à savoir pour nos amis européens

En territoire Nord-Américain, veuillez noter que les montants affichés sont omis de taxes et de pourboire. Par exemple, la norme est de donner entre 10 et 15% à votre serveur au restaurant. Chaque service ou profession possède son taux de pourboire.

N’oubliez pas de remplir et payer votre carte ESTA (sorte de visa) par internet si vous voulez éviter d’énerver les douaniers. Et votre carte d’identité est obligatoire pour entrer dans quasi tous les bars. (21 ans et +)

Conseils pour Voyager Cheap
  • Transport: le passe de métro 7 jours coute 30$. Il est assez facile de la revendre à d'autres passants (installez vous près d'une borne) si vous partez plus tôt. 
  • Hébergement: dormir sur l'île sans vous vider les poches? New York c'est le château fort d'airbnb. Faut tenter l'expérience! L'offre des logements est tout simplement magnifique et différente de ce que vous retrouverez en hébergement traditionnel. 
  • Bouffe: du hot-dog au gros bretzel salé dans les rues, à New York c'est typique. Cependant, la grande tendance c'est de bien manger grâce aux fameux Foodtrucks (restaurants ambulants en camion). Suivez en temps réel l'offre alimentaire la plus alléchante de votre quartier, grâce à cette carte interactive.
notre choix musical
pour cet article
http://8tracks.com/rania-yahyaoui-9/pure-blues/player_v3_universal

2014 Canadian Weblog Awards winner
NOS AVENTURES EN LIVE
VIA FACEBOOK
LIKE NOTRE FAN PAGE

Un weekend à New York, c’est beaucoup de choses à voir et à faire en peu de temps.

On s’est organisé un itinéraire soigné remplit de bonheur et d’activités, mais surtout qui ne font pas mal au budget.

 

deco_day1

Arrivés en train de Montréal (Québec), on débarque en plein coeur de la grosse pomme, à Penn Station. Pour ceux qui ont du temps, l’option train est plus agréable et plus jolie que l’autocar. Les paysages de la vallée d’Hudson qui défilent devant votre rétine, vous appaisent avant d’entrer dans la folie de la ville qui ne dort jamais. Attention! 10 à 12 heures de trajet pour se rendre à New York, il faut mieux être averti avant et se préparer un bon livre afin de mieux profiter du voyage. Côté budget, c’est environ du pareil au même, peut-être légèrement plus cher en train, mais c’est vraiment unique comme expérience et bien plus confortable.

Les premiers pas dans le métro de New York, dont nous avons soigneusement abusé durant notre séjour, sont finalement une réalité pour Alizé. Les yeux grands ouverts, elle observe sans dire un mot, le sourire fendu jusqu’aux oreilles devant toute la folie de la ville grouillante. Enfin! Ça bouge, ça fourmille, ça gigote, mais on s’y retrouve facilement. L’option carte d’abonnement (7 jours pour 30$) revient nettement moins chers et est vraiment plus pratique, si vous voulez profiter de tout ce que l’île a à vous offrir en un weekend cheap

Notre hébergement, grâce à AirBnB, se trouve dans l’Upper East Side. Si vous désirez dormir sur l’île (plus commode, mais souvent pas abordable ou même non-disponible), on vous conseille de regarder le site web AirBnB. Concept chez l’habitant (non-officiel), vous pourrez dormir dans un vrai loft new-yorkais, sur l’île, donc près d’une bouche de métro et à prix vraiment modique. Bientôt sur son départ pour l’Australie, Steve nous accueille dans son petit appartement à proximité des magasins de bagels, coffeeshop et bars de quartiers. Il a construit une mezzanine dans son salon, afin de pouvoir louer ses deux chambres et se mettre un peu d’argent de côté avant de partir. 65$ la nuit pour deux personnes, accès à une cuisine et frigo, le lit bien douillet, la chambre propre avec une clé et internet gratuit, c’était l’option idéal pour être proche de tout sans se vider les poches. 

Hébergement à New York

Avec la folie du logement à New York, l’opportunité grandissante de sous-louer son loyer aux touristes de passage pour arrondir les fins de mois est devenu tendance. Tellement, que l’hébergement standard tente désespérément de rendre l’activité illégal, car elle constate une forte baisse d’achalandage de ses établissements. Si on laisse la bureaucratie de côté, l’expérience chez l’habitant via AirB&B reste à notre avis beaucoup plus divertissante. La structure du site web est bien faite et si vous cherchez bien, vous verrez que votre petit weekend à New York aura des allures beaucoup plus glamour.
Laissez-vous tenter… vous êtes même pas game!

Les sacs déposés et les présentations terminées, on part sans plus tarder à la découverte de la ville. Direction apéro vers un des nombreux bars secrets de New York, le PDT (Please Don’t Tell). Pour accéder à ce petit bar chaleureux, on doit s’annoncer et passer par une vieille cabine téléphonique dans un petit snack à hot-dog. Oui oui! Plus tellement secret, le bar est constamment complet. Pas pressé, on donne notre nom à l’hôtesse et on se prend un hot-dog, on n’a pas pu résister à l’odeur de bouffe malsaine. Avocat sour cream pour Alizé et chili pour Max, une frite et deux bonnes Pabst Blue Ribbon (la bière du hipster par excellence) bien fraîches; un vrai r-r-r-régal!

deco_hotdog

C’est enfin notre tour. On décroche le téléphone de la cabine et par magie, le faux fond de la cabine s’ouvre sur un univers complètement différent. Le bar a beaucoup de cachet, avec de vieux animaux empaillés, une ambiance feutrée, un mur de brique vieillot et un imposant bar en bois. On s’installe au comptoir et on admire le barman faire son show. Plusieurs établissements de ce style clandestin se font concurrences dans le quartier. A ce qu’en dit la rumeur, c’est un rappel à la période de prohibition d’alcool, pendant laquelle de petits bars illégaux fleurissaient dans les recoins sombres de la ville. Il fallait connaître les manières et surtout les portes secrètes si on voulait y entrer. 

deco_day2

Ce matin, grâce à notre petit guide « Cheap and Chic » sur New York, on a opté pour une balade découverte de la ville, gratuite. All you can see, for free! Tout d’abord, notre passe de métro 7 jours, nous donne accès gratuitement au funiculaire vers Roosevelt Island. Cette petite traversée offre une très belle vue panoramique de la ville et de ces nombreux grattes-ciels. Le quartier y est également agréable à découvrir. Ensuite, direction Madison Avenue et le Gugenheim Museum dont nous avons admiré le hall d’entrée famous, tout en lumière et en spiral. Puis, une traversée de Central Park, bouffée d’air frais et de vie urbaine, nous a mené jusqu’à l’hôtel Empire. (pour les gars: Hein!?) Sachez que cet hôtel est connu grâce à la série populaire, «Gossip Girl». Il faut savoir faire plaisir à sa douce aussi. Max en profites pour se gâter d’un classique hot-dog en rue, accompagné de son ami le bretzel salé géant. Malgré leur cliché, c’est un incontournable de votre séjour à New York.

Vers la fin de l’après-midi, tous les vendredis en fait, le célèbre musée MOMA (d’art contemporains) ouvre ses portes gratuitement aux visiteurs. Une foule dense fait la file le long des quatre murs du building chaque vendredi après-midi. Lentement, mais sûrement, nous avons pu entrer et admirer des œuvres de grands peintres dont le fameux «le cri» de Munch. Malheureusement, dû à notre société trop accroc à la nouvelle technologie, cette oeuvre mythique était entourée, mais là je parle niveau paparazzi, de gens, smartphone à la main, en train d’immortaliser numériquement leur moment présent. Drôle d’idée que de photographier une œuvre dans un musée. Pour une fois qu’on pouvait l’admirer en grandeur réelle, on ne comprend pas pourquoi les gens ne voulaient pas profiter du moment de leurs propres yeux et non à travers un appareil photo. 

Comme le veut l’expression, un musée ça ouvre l’appétit, prochain arrêt, un bon restaurant Thai dans Soho. Délicieux, copieux, on se sentait très New Yorker et tendance à trouver notre petit resto dans les bas fonds de Soho. Pour finir en beauté, on continue à la recherche d’un concert de Jazz au 55 bar dans Greenwich Village. Et on ne sera pas déçu! Un joueur de trompette aux doigts magiques, son acolyte extraordinaire au piano, le tout accompagné d’un vieux guitariste assis sur sa chaise, à la B.B. King, nous feront taper du pied et terminer cette soirée à New York dans une folie musicale endiablée.

deco_day3

Aujourd’hui, on part à la découverte de Brooklyn. A partir du quartier chinois, on fait la traversée du pont de Brooklyn à pied. Quelques petites photos obligatoires et nous voilà rendu sur la Brooklyn Heights Promenade, qui nous offre une magnifique vue des grattes ciels de New York. On en profite pour s’imprégner de la vie local bobo (bon chic, bon genre). Longue file devant les restos à pizza tendance, Starbucks à chaque coin de rue, lofts dans des anciennes usines, pulls vintages, jeans trop serrés, grosses lunettes à bordure foncée, moustaquette de pirate; on comprend pourquoi ici c’est vraiment l’origine, la terre natale du mouvement hipster. Mais attention, il y a deux Brooklyn, le Brooklyn classe et le Brooklyn plus malfamé.

deco_hipster

Notre petit guide nous informe qu’une micro-brasserie offre une visite guidée gratuite de leur installation, avec une possibilité de goûter aux différentes bières, dans le quartier nord de Williamsburg. Vous avez bien dit bonne bière de microbrasserie!? Go! Direction la Brooklyn Brewery pour y découvrir et déguster un assortiment de bière typiquement new yorkaise. Le quartier est en effet très hipster, mais remplit d’un charme unique en son genre. L’ambiance et le rythme sont complètement différents du centre-ville. Après la fameuse visite guidée vite fait bien fait, raison de plus pour nous faire patienter, on s’apprête à la dégustation. Pour consommer, on doit échanger de l’argent contre des jetons et s’attabler le plus rapidement possible (manque de place évident dû à la popularité des lieux) à de grandes tables de bois massif. Enfin le moment ultime pour goûter aux fameuses bières. Wow! Belle découverte… (voir l’encadré ci-bas) On papote avec nos voisins, de sympathiques brésiliens qui partage avec nous leur expérience de vie aux Etats-Unis. Mariage blanc et travaille au noir. Ils se débrouillent comme ils peuvent. Le rêve américain n’est pas facilement accessible. Il y a beaucoup de sacrifices.

deco_brooklyn

Brooklynn Brewery 

De la Lager jusqu’à Pilsner, en passant par les bières de saisons, la préférée de Max reste la East Indian Pale Ale. Bière d’inspiration anglaise conçu pour les troupes armées en Inde dans les années 1800, elle a un style de bière plus forte que la normal, ce qui lui permettait d’endurer les longs voyages en mer. Respect de la tradition, elle vous offrira un goût fort au premier impact, mais avec une complexité prononcée rendue en bouche. Saveurs d’orges, de pins et légèrement citronnée, la finition est douce et rafraîchissante. Idéalement accompagnée de bonnes grosses saucisses piquantes sur le BBQ et d’une salade bien goûteuse. Elle saura combattre la force des saucisses et donner de la saveur à votre salade.

Au fil de la nuit, on perd, puis on retrouve notre chemin dans un quartier étudiant, pleins de bars, de musiques et d’ambiances festives où l’on engloutira plus d’une fameuse pointe de pizza à 1 $. Après ce festin tardif, par pur hasard, on tombe sur un bar belge et sous le charme (encore une fois) d’une succulente Kwak. Le tout, bien sûr, dans le but de comparer le savoir-faire new yorkais à l’unicité reconnue des bières belges.

deco_day4

La dernière journée est déjà à notre porte et on n’a pas encore vu la moitié de tout ce qu’on avait envie de voir. New York, c’est traître, ça s’organise pour qu’on veuille y revenir… Direction Time Square et ses innombrables écrans géants qui clignotent à vous en donner le tournis. Ce qui est surtout impressionnant, c’est de voir le contraste, identique, mais complètement différente de Time Square le jour et la nuit. La fourmilière humaine à son comble, il faut s’arrêter au moins 30 minutes et prendre le temps d’admirer la vitesse et l’énergie de ce lieu vibrant. Egalement, à ne pas manquer, c’est la Highline. Cet ancien chemin de fer, rénové en parc urbain en hauteur permet de faire une belle balade à travers les buildings de la ville et vous offre une superbe vue sur l’Empire State Building. Génial projet de ré-aménagement urbain, ce concept unique vous donnera une autre perspective sur la ville de New York.

Autre petit truc sympathique et gratuit: prenez le ferry vers Staten Island pour admirer la Statue de la Liberté, au lieu de payer pour un tour en bateau de touriste. Le meilleur moment, c’est à la tombée de la nuit. A l’aller, vous profiterez du coucher de soleil, tandis qu’au retour vous profiterez d’une vue typique et globale des édifices éclairés du Financial District (WallStreet).

deco_nyc

Dernière soirée, dernier resto, on opte cette fois pour le quartier Chinois. Comme en veut la tradition, on s’aventure dans un petit bouiboui, seulement s’il y a beaucoup de chinois qui y mangent. Si c’est le cas, c’est que ça doit être bon! La méthode de la famille à côté de nous semble excellente, on choisit donc une multitude de petits plats. On goûte, on apprécie et on en redemande. On termine donc ça avec un petit verre sur le toit terrasse de l’hôtel Strand. Dans le glamour et le luxe, on a une vue frappante des grattes-ciels et de la ville illuminée. La nostalgie s’installe, New York, quelle séductrice, va! Allez, un dernier verre à côté de chez nous, dans un bon pub local, bruyant, pleins d’actions et d’inactions où l’on se fera offrir une tournée par la serveuse qui nous avait oubliés. Cadeau d’adieu bien apprécié.

New York on reviendra.

 

Notre weekend cheap à New York en vidéo

 

 

Cet article t'a plu?

ABONNE-TOI


& reçois chaque mois les nouveaux articles, des updates de voyage, du contenu inédit etc...

Les bonnes adresses

Please dont tell

Bar | ambiance cocktail | ♥♥♥
Tel : 212-614 0386 |  pdtnyc.com

ouvert à partir de 18h

Shanghai Asian Manor

Restaurant | 3 à 15$ | ♥♥♥♥
Tel : 212-766 6311 | shanghaiasianmanor.com 

Pleins de petits plats bien garnis et délicieux.

Kelley & ping

Restaurant | 7 à 15 $ | ♥♥♥
Tel : 212-2281212 |  kelleyandping.com

La cuisine est face à nous, on y voit les nouilles sauter dans la poêle

 

contenu similaire qui pourrait t'intéresser...

Pour les commentaires, veuillez passer votre doigt/souris ici...

Pin It on Pinterest

Shares
Share This